Apprendre l’anglais pour les chefs d’entreprises (Article invité)

bateau coloreLa maîtrise de l’anglais des affaires, le secret de l’entrepreneur qui voit grand.

Pour les entrepreneurs en herbe ou ceux déjà bien aguerris, mais qui souhaitent augmenter leur champ des possibles professionnellement, diverses solutions s’offrent à vous. Bien sûr, il vous faut faire preuve d’innovation, de leadership, prendre des risques, respecter les délais, autant de composantes nécessaires à la réussite d’un chef d’entreprise. Mais une fois ces qualités développées, comment les mettre en valeur face à des partenaires internationaux lorsque l’on souffre d’une bien piteuse expression en anglais? Doit-on jeter l’éponge et se contenter de son réseau national, ou alors, peut-on décider de se donner les moyens d’étendre son réseau professionnel hors des frontières françaises ?

Pour ceux qui choisissent la deuxième option plus propice à la réussite financière, pas d’autre solution que de se mettre à l’anglais sérieusement. Pour la négociation d’un contrat, il faut se sentir sûr de soir lorsqu’on a recours à l’anglais. Pour parer à ses lacunes donc, rien de tel qu’une expérience en immersion totale dans un environnement totalement anglophone. Il existe aujourd’hui des écoles d’anglais qui proposent des séjours linguistiques spécialement pour ceux qui désirent recevoir des cours d’anglais commercial, tel que l’organisme britannique Maltalingua située sur l’île de Malte. Les cours de « business English » y sont spécialement conçus pour :

 • Apprendre à lire et rédiger des contrats ou des conférences

• Favoriser l’expression orale en préparant des réunions commerciales et des discours

• Élaborer des présentations et présenter des rapports commerciaux

Dans les situations citées précédemment, l’anglais ne doit pas vous desservir mais au contraire, être un passeport pour communiquer au mieux, et réussir en toute confiance. Les cours d’anglais commercial ont l’avantage de vous confronter à des situations concrètes, qui vous amèneront à utiliser immédiatement vos nouvelles connaissances linguistiques : conduite de réunion avec des collaborateurs, présentation de votre société et de ses activités, négociation, ou encore argumentation commerciale.

Il va sans dire que, face à deux chefs d’entreprise à compétences égales, le plus à l’aise des deux aura toujours plus de possibilités, inspirera toujours plus de sérieux et de confiance. À méditer donc pour ceux qui rêvent d’international.

Et vous, vous en êtes où avec votre Anglais… ?


(2 commentaires)

  1. bonjour

    super article, l’anglais est primordial pour le business

    but i need to improve it and not only to say ‘my tailor is rich’

    ludovic

    • Rebecca on 28 octobre 2013 at 17 h 37 min
    • Répondre

    @ Ludovic: moi j’étais comme toi, mais plutôt Brian is in the kitchen ehe…
    J’ai fait un séjour linguistique (je l’ai même fait financer par ma boîte en le faisant passer sur le DIF) et puis j’ai fait des bons progrès…je crois que l’immersion totale y a que ça de vrai pour les cas désespérés comme nous 😉 Enfin pas si désespérés tu vois. Et puis aussi, trouver des partenaires pour faire de la conversation, faut parler parler parler, se jetter à l’eau, et aussi écouter des programmes en anglais ça aide vachement. L’important c’est d’ête motivé et puis d’avoir un projet qui nous tient je pense.
    Enfin voilà, good luck!!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Découvrez tout de suite le système qui explique : 

 

- 214 opportunités qui vous permettent de devenir plus riche dès ce mois-ci (preuve à l'appui)

- Comment économiser entre 100 et 500€ PAR MOIS sur vos factures du quotidien !

 - La meilleure manière de gagner avec le bitcoin et autres crypto-monnaies (en toute sécurité !)
- Comment gagner jusqu'à 10'000€ / mois avec un business qui va exploser en 2018
( les meilleures places sont à prendre maintenant )

arrow-down