Comment protéger son patrimoine même pendant les crises

Je vous ai fait voir le potentiel d’investissement qu’il y avait dans certaines sociétés, sans prendre forcément de gros risques, par exemple, sur deux opportunités que je vous avais prédites, dans mes deux vidéos précédentes, vous auriez pu déjà faire 50 % en  10 jours ; entre autres, sur Total par exemple, si vous aviez investi au plus bas, revendu au bon moment, Total qui était à 21 € 80, si vous l’aviez vendu à 35 € 80, voire 36,  cela t’aurait fait 14 €, si tu achètes pour 1 000 € d’actions, tu vois, 50 fois 14 €, cela fait plus de 700 €, ce qui fait un rendement de 50 %.

Pendant les crises, tu peux avoir des opportunités. Je t’ai conseillé de ne pas investir pendant les crises si tu démarres, parce qu’effectivement les effets d’annonces vont et viennent, c’est donc compliqué ; nous allons voir, toutefois,  les meilleurs investissements selon moi, des investissements que je fais depuis des années, d’autres il y a quelques mois et d’autres plus récemment, d’autres également que je projette de faire au cours des prochains mois.

Avant cela, je voudrais démarrer par un poème qui est le préféré de Mandela, qui était président de l’Afrique du Sud durant pas mal de temps ; Mandela a été enfermé plus de 25 ans entre 2 murs de 2 m/2 m, à casser des pierres toute la journée ; j’ai regardé le film Invictus hier au soir, c’est un très beau film d’ailleurs, il est sur Netflix si tu veux y jeter un œil, que moi en tout cas j’ai aimé, dont le thème est autour de Mandela, de l’Afrique du Sud et de l’apartheid.

livre-ecover-3D-sortir-gagnant-de-la-crise-actuelle

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Attirez enfin l'Abondance Financière que vous méritez dans votre Vie grâce à mon Guide Comment sortir gagnant de la crise actuelle.

J’ai à côté de moi ce poème, car, je ne le connais pas par cœur, dont le titre est :

« Invictus »

Dans les ténèbres qui m’enserrent
Noires comme un puits où l’on se noie
Je rends grâce aux dieux, quels qu’ils soient
Pour mon âme invincible et fière
Dans de cruelles circonstances
Je n’ai ni gémi ni pleuré
Meurtri par cette existence
Je suis debout, bien que blessé.
En ce lieu de colère et de pleurs
Se profile l’ombre de la Mort
Je ne sais ce que me réserve le sort
Mais je suis, et je resterai sans peur.
Aussi étroit soit le chemin
Nombreux des châtiments infâmes
Je suis le maître de mon destin
Je suis le capitaine de mon âme.

Tu vois ce poème prend beaucoup de significations, c’était un moment fort de Mandela il y a 25 ans : « je suis le maître de mon destin, je suis le capitaine de mon âme » ! C’est un poème qui date déjà, qui a été écrit par William Ernest Henley il fut écrit en 1875 au 19e siècle tu vois ! Frédérique nous dit : « Mandela c’est mon mentor, j’ai appelé mon fils Nelson ». 

C’est en effet quelqu’un qui a fait de belles choses, il a en tout cas amené son peuple vers la libération ainsi que beaucoup de choses positives pour l’avenir de son pays.

Quand je lis ce poème-là, connaissant l’histoire de Mandela, même si je ne la connais entièrement, au regard des grands principes de Mandela, quand tu lis ce poème, cela donne des frissons, c’est pourquoi je voulais le partager avec toi aujourd’hui, parce que nous vivons de moments forts actuellement, on dit qu’il y a eu un avant coronavirus et qu’il y aura un  après coronavirus.

Sincèrement, je pense que notre société, je ne sais pas de quel côté elle va s’orienter, mais ce que je sais c’est que, toi, tu peux prendre en mains ta vie ! Ça, c’est clair ! Tu peux prendre ta vie en mains, il suffit que tu le souhaites, il n’y a vraiment pas d’excuses, quel que soit ton niveau d’études, quel que soit ton niveau d’intelligence, ton niveau d’instruction, peu importe, on s’en fout, on balaie tout ça et on recommence ! Ok ?

Même si tu as échoué 3 fois, aujourd’hui, c’est une chance pour toi de redémarrer ! Même si durant 5 ou 6 ans, tu n’as pas réussi à atteindre tes objectifs, c’est aujourd’hui, une chance pour toi de te reprendre en main et d’avancer vers tes rêves, parce que ce sont eux qui vont sculpter ta life !

C’est pour cela que je vais partager avec toi mes 5 meilleurs investissements. Ceux qui travaillent avec moi, ceux qui m’entourent savent que j’investis aussi bien dans l’immobilier avec un taux de rendement jusqu’à 18 % tout de même, ce qui n’est pas rien, je fais aussi du trading, j’investis dans les entreprises, ou personnellement dans mes équipes et tout ça, donc, j’investis énormément !

Aujourd’hui, je vais partager avec toi mes 7 investissements, il y en a un peu plus, mais déjà mes 7 investissements sur lesquelles se focaliser dès maintenant.

1) L’investissement sur soi-même

Il est bien évident que tout ce que je dis, ici, ne regarde et n’engage que moi, ce n’est que mon avis, on est bien d’accord ; ce que tu feras à l’avenir ne relèvera pas de ma responsabilité d’accord ?

Comme tu le sais sans doute, l’état des banques en France, en Europe, la vieille Europe on va dire, se casse la gueule ! Pourquoi ? Dans une vidéo, je t’avais montré l’état des banques, du système bancaire, en 2007-2008, par exemple, actions courtes, Société Générale sur Google, tu regarderas le graphique avant le crash des subprimes de 2007-2008, le cours de Société Générale était à plus de 100 €, il était à et quelques euros.

Avec la crise des subprimes, il s’est cassé la gueule, grave, et il n’est jamais remonté, ou de très rares fois, au-delà de 50 €. Tout ça pour te dire que la seule attitude à avoir, c’est de ne pas faire confiance aux banques ; ça, c’est mon avis en tout cas.

Imagine que demain ta banque ferme, ils te disent, on est tranquille, la situation est de 1 000 € par personne, mais en fait, il ne faut pas rêver, au niveau sécurité, je crois ne pas me tromper en disant que pour 800 € déposés sur ton compte, seul 1 € va pouvoir sauver tes 800 € ; cela veut dire que, quoi qu’il arrive, tu ne retrouveras jamais la somme qui se trouve sur ton compte actuellement.

Ça, c’était juste pour faire un petit point sur la situation de l’état bancaire, en France, entre nous, aux États-Unis, ce n’est pas mieux, en Italie, ce n’est pas mieux, en Espagne, n’en parlons pas, même la Deutshe Bank en Allemagne ce n’est pas le top non plus, il te faut donc prendre tes propres précautions, que tu protèges ton patrimoine, pour que celui-ci ne s’envole pas en fumée !

Souviens-toi, même si tu n’étais pas né et moi non plus, en 1920, en Allemagne avec le Deutsche Mark, il y a une histoire comme ça que je cite dans ma future formation, une mamie avait vendu sa maison, 15 000 Deutshe Mark, 3 ans plus tard, ses 15 000 Deutshe Mark, il ne lui en restait plus que 1 000 tu vois ? Cela veut dire qu’en 3 ans, la monnaie avait été dévaluée, qu’elle avait perdu de 15 fois ! 

Dans ces circonstances-là, il vaut mieux garder sa maison, parce que celle-ci, sur le long terme, elle gardera toute sa valeur ou bien, elle augmentera, alors que l’argent, les billets, sur le long terme, ne vaudront cet argent-là. D’ailleurs, comme tu peux le remarquer, quand l’euro est né, il y avait des billets de 500 €, aujourd’hui, on n’en voit plus en circulation ; même si l’on peut en voir, ils n’en fabriquent plus, ils n’en mettent plus en circulation.

Ça, c’est la première chose.

La deuxième chose, je ne sais pas si tu as vu cet article sur les Échos ou le Parisien, je ne sais plus, en Chine, ils ont déconseillé au peuple d’utiliser les billets de banque, car, soi-disant qu’avec le coronavirus, les billets pouvaient transmettre le virus.

Peut-être, en effet, y a-t-il un risque, mais, entre nous, il y a autant de risques quand tu sors de chez toi, que tu touches une poignée de porte, que tu touches de la monnaie ou ta carte de crédit, les risques de contamination, à mon sens, sont les mêmes. De la même manière, en France,  ils ont autorisé les élections alors que la pandémie était là.

Je pense qu’en France, c’est ce qui peut arriver, ils peuvent bloquer les gens pendant une semaine ou deux, et le meilleur investissement que tu as à faire, c’est sur toi-même.

Ça, c’est réellement important, moi je sais que chaque année, je fais un investissement d’environ 30 000 € sur moi-même, c’est-à-dire dans des formations, dans des livres, dans des coachings, des séminaires auxquels j’assiste, c’est tout ça investisseur sur moi-même. C’est vraiment le meilleur investissement et c’est celui qui te rapportera toujours le plus d’argent sur le long terme, et c’est celui qui ne se dévalorisera jamais.

Au contraire, quand tu vas apprendre des choses et les mettre en application, davantage tu vas pouvoir faire grossir ton patrimoine, ton business, te sentir mieux, plus à l’aise, avoir confiance en toi et ça, c’est important.

Au fait, petit aparté, excuse-moi pour la coupe de cheveux, c’est vrai que là, vu que l’on ne peut pas trop sortir et que tous les coiffeurs sont fermés, je n’ai pas pu me faire couper les cheveux depuis quelques semaines, et ça se voit !

Pour revenir à notre vidéo, l’investissement sur toi-même est le plus important ! Consacre donc toujours un budget mensuel ou annuel, pour investir sur toi-même.

Ça, c’est la première chose importante.

2) Investir dans son business

La deuxième chose, c’est d’investir dans son business ; effectivement, plus tu vas investir dans ton business, j’étaierai cela un peu plus ensuite, mais plus tu investis dans ton business, plus tu vas faire grossir celui-ci et il suivra le cours de l’inflation le coût de la vie, alors qu’un salarié, peut, même s’il est augmenté de 1 ou 2 % par an, quand on voit que l’inflation est à 5 %, ils nous disent que c’est moins, mais bon, on sait qu’elle est beaucoup plus élevée que ce que l’INSEE nous pond chaque année, je pense qu’on est autour des 5 % depuis 10 à 12 ans ; il n’y a qu’à comparer une baguette de pain en 2000 et en 2020, en 2000 elle était à 3 francs, aujourd’hui, elle est autour de 1 €.

Cela dépend de laquelle, mais en boulangerie, elle est entre 0,90 centimes et 1 € 10 tu vois. Je te laisse faire le calcul, et, rien que l’inflation te bouffe la vie ! Alors que si tu investis dans ton business, celui-ci, si tu le gères de la meilleure façon possible, va s’accroître et va prendre plus de 5 % par an, voire de 10, 20, 30 %, avec un minimum d’efforts, tu peux même le doubler.

Si tu fais 10 000 à l’année, tu peux atteindre 20 000 € l’année prochaine et couvrir très facilement le coût de l’inflation. Retiens déjà la règle n° 1 qui est d’investir sur soi, et la n°2, d’investir dans son business.

Quand je dis investir dans son business, c’est d’investir dans le blogging ; moi, par exemple, ces derniers jours, j’ai mis en vente deux de mes business ; un business Instagram ou j’avais 59 000 abonnés, et un sur le blogging à prédominance sur les bons plans, tout ça pour mieux me focaliser sur autre chose.

Toutefois, je sais que ce business-là si je le vends dans 6 mois, 1 an ou 2 ans, il vaudrait de toute façon plus cher que je le vends aujourd’hui ; alors que, l’argent que tu déposes en banque, je ne dis pas qu’il ne te rapportera rien, je dis que comme c’est toi qui payes les banques pour qu’elles gardent ton argent, ça craint ! Quand tu veux retirer 3 000 €, il faut que tu demandes l’autorisation, il faut que tu en donnes la raison, ce n’est jamais vraiment ton argent alors que c’est le tien !

Tu ne peux pas faire ce que tu veux, c’est pourquoi c’est vraiment important d’investir également dans ton business ; que tu sois e-commerçant, auteur, infopreneur ou infopreneuse. Dès maintenant, ce que je te conseille, parce que ce qu’il peut se passer dans l’année, alors là, ce n’est pas un investissement, c’est plutôt une recommandation, c’est ce que moi j’ai fait, c’est de retirer de l’argent.

Si aujourd’hui ta banque ferme, d’ailleurs là, ce n’est pas si, elles sont fermées, à cause de la crise sanitaire, les banques sont fermées, si demain, tu as besoin d’aller à ta banque pour retirer de l’argent, et que celle-ci ne rouvre pas, que les guichets automatiques ne fonctionnent pas ou que nous soyons limités pour tirer de l’argent, je te recommande de retirer de l’argent dès maintenant, de prendre les devants.

C’est l’une de mes recommandations importantes selon moi, que je me devais de partager avec toi, après, bien sûr, tu fais comme tu veux. Personnellement, c’est ce que je fais, même si dans 6 mois la banque m’aura bouffé des tunes, j’aurai enlevé, en proportion de ce que j’ai, de quoi vivre même si je n’ai plus de banque.

Ça, c’est mon point de vue, moi, j’aime bien sortir mon argent des banques, pas tout bien sûr, et de le mettre sur différents supports. Nous reviendrons tout à l’heure sur les différents supports.

Même si tu n’as pas beaucoup d’argent, 3 000 ou 4 000 €, même 2 000 €, si l’on prend la moyenne des livrets A en France, c’est de 2 000 €, je crois, eh bien, si demain tu les perds, c’est une somme d’argent importante, ça te ferait mal de les perdre, je pense ! Il est donc préférable de placer ces 2 000 €-là sur différents supports qui sont quasiment sans risques et pouvoir les retrouver.

À mon avis, il vaut mieux en avoir une partie chez toi, là au moins, tu es pénard, vu que l’argent en banque ne rapporte rien, autant en avoir une partie chez soi. Tout cela m’amène au troisième point que je veux partager avec toi, qui est l’investissement alternatif.

3) L’investissement Alternatif

Je vois que Nathalie a posé une question : 

Nathalie : « Et la gestion des comptes en ligne, ça ne remplace pas » ?

Mika : Si, cela peut remplacer, personnellement toutes les semaines je fais ma gestion en ligne, mais, les espèces, comment faire si les banques ne paient plus et qu’elles bloquent les cartes bancaires ? Selon moi, si tu n’as pas d’espèces avec toi, tu es dans la mouise quoi !

Tu vois, y a peu de temps et j’en parlais tout à l’heure, je me suis abonné à Revolut, je n’ai pas mis grand-chose dessus, j’ai mis l’équivalent d’un mois au cas où.

-Nathalie : moi j’ai mon beau cochon en porcelaine !

-Mika : Moi j’ai des boîtes aussi. Mais, Revolut, tu peux mettre de l’argent dessus, tu as une carte, tu peux retirer de l’argent avec, j’ai un compte en Grande-Bretagne et j’investis aussi dans les devises. Imagine qu’aujourd’hui l’euro se casse la gueule, tu es un peu dans la merde en fait. Effectivement, le cochon en porcelaine, nos grands-parents, nos arrières grands-parents, ne connaissaient pas les banques, ils avaient leur argent chez eux, dans les murs, dans les sols, etc…Ce que je veux dire, c’est qu’il faut revenir à l’essentiel ! 

À mon avis, ceux qui s’en sortiront le mieux, ce seront ceux qui ont un jardin, qui font leurs légumes et autres ; j’extrapole un peu, et pourtant je le pense sincèrement.

La crypto-monnaie

C’est pour cela que dans l’investissement alternatif, alors, là, c’est ce que moi j’ai mis en place, toi tu fais comme tu veux, mais il y a aussi la crypto-monnaie ; je pense que nous sommes de plus en plus dans un marché disruptif avec la Blockchain, honnêtement, sur le moyen et long terme, c’est-à-dire les 3 à 10 ans  à venir, je pense que les crypto-monnaies, les crypto-actifs auront un fort potentiel ; ça, c’est mon avis, mais cela n’engage que moi, mais, du coup, j’ai mis environ 5 % de la globalité sur les crypto-monnaies.

Une question de Nathalie à laquelle je répondrai après

-Nathalie : que conseilles-tu pour les économies qui sont sur des livrets pour les enfants ? 

-Mika : Est-ce que tu pourrais reformuler ta question s’il te plait ? En attendant, concernant les crypto-monnaies, il y a deux grandes catégories : 

-Les crypto-monnaies qui marchent avec la Bolckchain 

-Les crypto-actifs, où là, ce sont des produits et des services qui marchent avec la Blockchain ; les crypto-monnaies c’est autour de l’argent, la monnaie, et les crypto-actifs qui marchent avec la Blockchain, ça peut être l’immobilier et plein d’autres choses ; les transferts d’argent c’est aussi de la crypto.

La crypto-monnaie, j’y crois, c’est mon point de vue, ma répartition fait à peu près 5 % de mon patrimoine financier en crypto.

Après, il y a un autre investissement que j’aime bien qui permet, lui, de protéger son propre patrimoine ; gagner plus d’argent c’est bien, il faut compter sur un revenu parce que, comme on a pu le voir, l’inflation, c’est compliqué. Éric le disait tout à l’heure : « dans les études de l’INSEE, l’inflation est calculée sur un panel de produits or, les prix de certains produits technologiques, baissent ».

Ça, c’est vrai aussi, par contre, on ne mange pas des ordinateurs tous les jours ; on ne mange pas non plus des tablettes tous les jours ! Quand on achetait un téléphone dans les années 2000, il coûtait cher, maintenant, il coûte moins cher, quoique, concernant les iPhone, s’il coûte 1 000€. Ta baguette tu la manges tous les jours, entre 2000 et aujourd’hui, si tu la paies 5 fois son prix, c’est énorme, et ça en 20 ans ! Alors que ton salaire, lui, en 20 ans, il ne va pas faire, x 3 ou x 4. Si en 2000 tu gagnais 7 000 francs, admettons, aujourd’hui, tu n’en gagnes pas 28 000.

Alors que si cela avait suivi le cours, c’est ce que tu devrais gagner. C’est pourquoi dans les calculs de l’INSEE, ils prennent les chiffres qu’ils veulent, enfin, qu’ils veulent, pas vraiment, c’est un panier moyen qui est aussi fait pour que, quand l’État verse des subventions comme le RSA ou autres, le chômage, etc….IL ne faut pas non plus que ces prix-là flambent, déjà qu’on est endettés à plus de 100 % du PIB, en 2019 on était à 100,9 ou 100, 7 % endettés, du PIB de la France ! 

-Nathalie : que conseilles-tu pour les économies qui sont sur les livrets des enfants, le cochon, les livrets par les livres ?

-Mika : Je suis désolé, Nathalie, je n’arrive pas à comprendre ta question. Les livrets par les livres ?

 Est-ce que tu veux dire : quel livre je pourrais conseiller aux enfants pour qu’ils apprennent à épargner, à mettre de l’argent de côté ? Je suis désolé, je n’arrive pas à comprendre ce que tu veux dire.

Le quatrième point que nous allons voir, c’est de protéger son patrimoine.

4) Protéger son patrimoine

Ce que moi, j’ai mis en place, pour protéger mon patrimoine, c’est déjà de ne pas avoir qu’une seule banque, ça, c’est classique, on le sait tous, ne pas avoir une seule banque c’est bien, c’est important, si tu arrives à diviser ton patrimoine dans plusieurs banques, par exemple, tu as 10 000 €, même si tu n’as pas trop de risques avec 10 000 €, toutefois, avoir 2 ou 3 banques dans lesquelles tu répartit tes 10 000 €, c’est quand même plutôt sympa.

-Nathalie : Ce serait de l’investissement pour les livrets des enfants.

-Mika : Voyons, qu’est-ce que je pourrais te conseiller pour le livret des enfants ? Ce que je ferais : j’en parlais avec un ami multi millionnaire, il y a une semaine ou deux, ce que lui a fait pour son gamin, il a ouvert un PEA à son nom à lui, mon ami, parce que son gamin était adolescent à ce moment-là, un PEA, c’est un plan d’épargne en action.

Le jour où j’aurai un gamin, je ferai ça, je le mettrai à mon nom, à 18 ans il lui reviendra ; à chaque fois que le gamin a de l’argent, anniversaires, Noël, ou de l’argent de poche, je le mettrais sur ce plan d’épargne en actions, sur des entreprises comme Total, c’est-à-dire solides, des entreprises qui vendent à l’international, Total, Sanofi, LVMH, Air Liquide, Ricard, voilà, et, lorsqu’on regarde le coût de l’action et les dividendes versés chaque année par ces entreprises-là, sur 20 ans, cela rapporte beaucoup plus que le livret A !

Mon ami me disait que son fils avait fait 200 ou 300 % en l’espace de 10 ans, alors qu’un livret A ou un livret jeune, ne rapportera jamais du 200 ou 300 % en 10 ans.

Une solution que moi j’adopterais, ce serait d’ouvrir un PEA à mon nom pour mon gosse, et, tout l’argent que j’ai disponible, très progressivement, il ne faut pas mettre tout d’un coup, je le mettrais dessus. Par exemple, s’il a 1 000 €, eh bien, tu peux mettre 100 € tous les 2  mois dans les différentes actions. Ensuite, peut-être lui garder un peu d’argent chez lui, chez toi d’ailleurs.

Pourquoi un PEA n’est pas la même chose qu’un livret ? Le PEA en fait, quand tu investis, tu achètes de vraies actions d’entreprises ; il faudrait que l’entreprise ferme mette la clé sous la porte,  pour ne plus avoir accès à ton argent. Total et les autres que j’ai cités, par exemple, ou même Apple, non, Apple, tu ne peux pas avec un PEA, ce sont des entreprises beaucoup plus riches que certaines banques et sur le long terme, si tu diversifies, avec une dizaine d’actions, par exemple, et tu en prends régulièrement, le risque est minime.

Sur ces 20 dernières années, aucune des grosses boîtes mondialement connues n’a fermé, en France ou en Europe. Il faut éviter d’investir sur les banques, sur les assurances également, mais, tout ce qui est du domaine de la santé, il n’y a pas de gros risques, tout ce qui du domaine de l’énergie, de l’eau, comme Nestlé par exemple, l’une des plus grosses entreprises, voire, le numéro un, Nestlé, il n’y a pas de gros risques !

Il peut y avoir un risque bien sûr, un krach boursier par exemple, mais, sur 10 ou 20 ans, à la limite je fais plus confiance à une entreprise comme Nestlé qu’à la Société Générale ou tout autre banque. J’espère avoir répondu à ta question Nathalie. Oui, le PEA, c’est uniquement pour des valeurs françaises et européennes également. 

-Et sur les GAFAM et sur Microsoft aussi ?
Je ne sais pas et à la fois j’avais pris du Microsoft dans les années 2005 ; ce n’était même pas à 20 $ je crois, aujourd’hui elles sont à 100 et quelques, mais j’ai quand même fait x 10 ! Cela valait le coup tu vois ! J’avais acheté une centaine d’actions à 20 $ à l’époque, aujourd’hui, j’aurais fait 100 fois, beaucoup d’argent en tout cas en 15 ans ; c’est pourquoi, investir dans de grosses entreprises mondiales, ou européennes, ce n’est pas mal ; en tout cas, c’est ce que moi, je conseille.

Toutefois, attends que la crise passe, quand ça commencera à sortir un peu du lot, à ce moment-là, tu pourras réinvestir. Pour moi, il vaut mieux attendre, actuellement, il y a quand même de grosses variations, même moi je me prépare pour l’avenir, mais pour le moment, je place mes billes, mais je ne joue pas les fous furieux.

J’ai fait un peu de trading ces dernières semaines, je fais des swings-trading ce que l’on appelle, c’est-à-dire, investissement sur le court terme, sur quelques jours, voire une semaine, mais il faut être tous les jours dessus, c’est plus de boulot. En tant que parent, vois sur le long terme, et d’ici quelque temps, tu vas pouvoir placer te billes.

Concernant la protection du  patrimoine, on a dit plusieurs solutions, on a dit de l’or ; l’or, pour moi c’est une valeur refuge. À la limite, tu achètes ces pièces d’or, en Napoléons ou en pièces d’or US, américaines donc, parce que l’or sur le long terme, rien que depuis 2008, l’or a pris 5% par an ; ce n’est pas beaucoup, mais par contre, ça te couvre l’inflation, grosso modo. Tu sais aussi que l’or, tu pourras toujours le changer.

Ensuite, il y a les devises également qui permettent aussi de couvrir l’inflation ; il en faut plusieurs, personnellement j’ai donc un compte Révolut sur lequel j’ai commencé à mettre 1 000 €.

Voici les 3 devises sur lesquelles j’ai commencé à mettre de l’argent, l’euro c’est simplement pour la carte bancaire, il y a 500 autres euros qui vont arriver dessus dans les prochains jours, ce qui fera 1 000 € dessus, j’ai mis également 100 livres sterling, c’est une monnaie, vu qu’elle est hors Européenne, il n’y a pas trop à craindre normalement.

Puis, le dollar ; alors, le dollar, même si c’est un pays très endetté, étant donné que l’on paie partout dans le mode en dollars, c’est quand même bien d’en avoir ; quant au franc , même si les banques suisses sont mal en point, elles vont mieux que les banques françaises.

En plus, c’est hors communauté européenne. Donc livre sterling et franc suisse, hors monnaie européenne, tu as également la couronne norvégienne qui est pas mal comme devise. Il y en a d’autres comme la monnaie chinoise, le yen, mais comme je ne sais pas ce qu’ils sont en train de nous préparer les chinois, mais, avec leurs tonnes d’or, ils sont en train de nous préparer des choses.

Nathalie me demande si je suis plutôt plus-value ou dividendes ?

J’ai lu quelque chose là-dessus d’ailleurs, il n’y a pas très longtemps, mais, pour répondre à ta question, il faut avoir un portefeuille avec les deux je dirais. « Les deux ma capitaine » ! Pourquoi ? Parce que la plus-value, c’est sur le long terme, et les dividendes, sur le court et moyen terme ; en fait, en associant les deux, tu as un bon portefeuille.

Il faut à la fois des entreprises pérennes qui ont su traverser les crises par le passé et qui sont toujours debout aujourd’hui, Total, par exemple, pour ne citer qu’elle, c’est une entreprise qui existe depuis 1924 ; elle a traversé la crise de 1929, différents krachs pétroliers, les crises immobilières, bref, toutes les crises, même s’il y a eu des hauts et des bas, elle existe, elle est toujours là, et plutôt en bonne santé même si le cours de la bourse fluctue avec les problèmes entre les pays arabes, la Russie, et autres, Total toutefois, en général, verse des dividendes à 6 % à part cette année, Total a versé des dividendes à 6 % par an, au-delà de l’inflation.

Personnellement, je préfère mettre 100 € dans des actions Total, alors, cela dépend du coût, mais actuellement, il est à 33 ou 34 €, cela fait 3 actions Total, mais tu sais que toutes les années, à part cette année, toutes les années, ils versent 6 % de rendement, ce qui est toujours plus intéressant que le livret A. Même si après tu es imposée, avec un PEA, plus tu l’ouvres tôt, moins tu es taxée. À partir de 5 ans, tu as des avantages et au-delà de 8 ans, tu peux retirer ton argent et tu es détaxée.

Moi, j’aime bien faire un mix des deux. Après le Swing-trading, tu peux faire un placement de patrimoine, dans le Swing-trading, c’est plutôt sur les plus-values. Tout ça, c’était avant la crise, maintenant, il y a des hauts et des bas, mais en moyenne, c’est entre 5 et 6 % par an depuis pas mal de temps.

Pour revenir à la protection du patrimoine, nous en arrivons au cinquième point.

5) La protection du patrimoine : le Veracash

Je suis en train de préparer une formation qui s’appelle « le pack anti-crise », dans cette formation, je recommande d’acheter des pièces d’or ; c’est ce que je fais depuis quelque temps  d’ailleurs.

Bon, alors, actuellement il est difficile de trouver des pièces d’or, ou des lingots, et du coup, j’ai trouvé une solution qui s’appelle : « Veracash », franchement, c’est super, j’ai mis dessus quelques milliers d’euros la semaine dernière, c’est une entreprise française et tu peux répartir comme ça entre ton argent, c’est-à-dire le prix argent, entre l’or, avec différentes taxations, et tu peux même avoir une carte pour retirer de l’argent dans n’importe quel distributeur ou la Mastercard est accessible.

J’ai écouté pas mal d’interviews vidéo du fondateur de Veracash, j’ai beaucoup étudié Veracash ces dernières semaines, parce que j’aime bien tout ce qui est tangible, bon, actuellement, il est compliqué d’avoir des choses tangibles, tous les magasins sont fermés. Par contre, avec Veracash, c’est comme si tu possédais toi-même cet or, à part qu’il se trouve dans des coffres forts, hors de France, ce qui permet de sécuriser ton argent et d’avoir celui-ci en dehors du système bancaire !

Nous parlions tout à l’heure de savoir où mettre l’argent des enfants, eh bien, Veracash est une solution ; tu places dans une proportion de 80 % sur l’or, par exemple sur 100 €, tu mets 80 € sur l’or, 19 € sur l’argent et 1 % sur le diamant ; c’est une répartition que je recommande, c’est à peu près, mais au moins, cela t’assure d’avoir toujours de l’argent et que ton or prenne de la valeur au fil du temps.

Du coup, tu minimises les risques ; je ne dis pas que tu vas gagner des 100 et des 1 000, mais déjà plus qu’avec un livret A, et ça ne te coûtera pas grand-chose, beaucoup moins qu’une banque. Le cinquième point donc, c’est la protection du patrimoine, la suite, c’est Veracash, car, j’aime vraiment et que je l’ai beaucoup étudié, j’ai fait une formation complète sur l’or, que je vais offrir en bonus d’ici quelques jours ; franchement, c’est une des solutions pour l’or ; il y en a d’autres, investir par exemple dans les minières, dans des entreprises qui extraient l’or.

Cela demande plus de suivi ; il y a également les EFT, ça c’est l’or papier (44 min 59, je ne suis pas sûre que tu dises l’or papier, à vérifier ok ?), cela concerne plus le trading. 

Nathalie, tu me dis que tu aimes beaucoup le Swing-trading.

Ouais, moi j’ai commencé la bourse en 2008, juste après la crise des subprimes, j’avais un peu d’argent, j’avais fait je crois, 2 et demi en quelque temps, je n’avais pas pu mettre beaucoup à l’époque, parce que je voulais investir dans autre chose, mais j’avais quand même fait 2 et demi en 1 an et quelques. Si tu mets 1 000 € et que tu fais 2 et demi, cela te fait 2 500 € au bout d’un an 1/ 2 ; c’est toujours plus que ce que te rapporte la banque sur 10 ans avec les intérêts bancaires.

6) Investir en dehors de la bourse : Investir dans des sociétés solides

Le sixième point maintenant, c’est investir en dehors de la bourse. Les sixièmes et septièmes points, c’est investir en dehors des marchés boursiers.

Pour le sixième point, ce que tu peux faire, pour que ton patrimoine ne soit pas dépendant de l’inflation, c’est d’investir dans des sociétés solides ; je m’explique : quand tu rentres en tant qu’actionnaire dans une société, actuellement je suis en négociation avec une entreprise pour entrer en tant qu’actionnaire de cette société, pour les gamins, cette société-là n’est pas cotée en bourse, mais, chaque année, si je rentre en tant qu’actionnaire, j’en toucherai les dividendes.

Ça, c’est aussi une chose possible. Même si tu n’as pas d’argent aujourd’hui, tu peux très bien entrer en tant qu’actionnaire dans une société, et, en contrepartie, tu offres ton temps,  tes compétences. Par exemple, si tu es une très bonne consultante, tu négocies par exemple 10 % des dividendes. C’est-à-dire que chaque année, tu auras 10 % des bénéfices de la société.

C’est ce que je fais depuis quelque temps, je suis en train de voir pour rentrer dans différentes sociétés en tant que consultant, ou dans une mairie également, où je toucherai des dividendes, des jetons, afin de contrer l’inflation ; je préfère vendre mes compétences, avoir une partie de la société, dans d’autres sociétés que la mienne, pour toucher de l’argent qui provient de partout. Ça, c’est le sixième point.

7) Investir en marché boursier

Le septième et dernier point, c’est investir également en marché boursier, par exemple, dans les montres ; je suis un grand fan de montres, et tu as des montres qui ne perdent jamais de valeur.

Tu prends les montres Omega, certaines Rolex et d’autres, bien évidemment ; ces montres-là prennent du 4 à 5 %, autant que l’inflation chaque année.

Si tu achètes, par exemple, une montre aujourd’hui, elle va peut-être valoir 6 000 €, mais dans 10 ans, si elle est restée en bon état, tu la revendras plus que 6 000 €. Avoir des objets solides, comme des montres, des œuvres d’art, bien sélectionnées, comme le vin également, en France, nous sommes de bons amateurs de vins, même à la ferme, aujourd’hui, il est tout à fait possible, même si tu n’as que quelques centaines d’euros, d’investir dans la ferme du coin, d’investir dans les entreprises en France !

Avec le Crown landing (est-ce que c’est le mot exact ?), par exemple, on peut investir dans des sociétés françaises et qui rapportent peut-être du 4 ou 5 % par an. Tout ça réuni, c’est ce qui va constituer ton patrimoine et qui va faire en sorte que ton inflation soit le moins touchée possible.

Moi, je vais investir pour tester cette année, dans les fermes françaises, auprès des agriculteurs, cette année, c’est une autre corde que je veux mettre à mon arc, parce que l’on ne peut pas faire tout d’un coup, et là, pareil, tu peux avoir des rendements à 5 ou 6 %, voire 7 %, et en plus, tu aides les agriculteurs français.

Personnellement, je préfère manger local plutôt que ma bouffe provienne de l’autre côté du monde, c’est en tout cas mon choix ! Quitte à payer un peu plus cher, au moins tu sais d’où ça vient. C’est pourquoi cette année aussi, je vais investir auprès d’agriculteurs français ; je suis en train d’étudier la question, voir comment je peux m’y prendre, en minimisant toujours les risques, parce que par le passé, j’ai investi des sommes colossales, j’ai bouffé, pas la grenouille, mais pas loin.

Nathalie, tu me demandes comment je trouve ces sociétés ?

Les agriculteurs ou le Crown Landing ? (à voir)

Je parlais de sociétés qui ne sont pas cotées en bourse, et avec lesquelles je suis en train de négocier pour entrer en tant que consultant, afin d’augmenter leur chiffre d’affaires et en contrepartie avoir un pourcentage de leur société.

En attendant ta réponse Nathalie, je voulais vraiment, aujourd’hui, faire un résumé des 7 points qui, pour moi, sont essentiels pour protéger son patrimoine actuellement.

Effectivement, pour l’instant, nous sommes tous enfermés chez nous, à part ceux qui travaillent en tant que caissières, éboueurs et autres, ce confinement permet de faire un point sur son patrimoine, sur comment mieux le sécuriser, comment mieux augmenter ses revenus et les maximiser, car, cela aussi c’est important, plus tu vas les maximiser, plus tu vas pouvoir les protéger par la suite et réinvestir une partie de ces revenus, dans toi, dans ton business, dans des investissements alternatifs, dans l’or, dans l’argent, dans des leviers différents, sécuriser au maximum, contre l’inflation.

Par exemple, Nathalie, quand on devient actionnaire d’une société non cotée en bourse, il y a 2 solutions que moi je connais ; une que je suis en train de mettre en application, que je teste, et l’autre que j’ai mise en place depuis environ 2 ans.

La première c’est le Prime Landing (53 min, je ne suis pas sûre là non plus du mot Prime Landing, ça existe, je suis allée voir, mais à vérifier). Ce Prime Landing, sur Google ou Crown Landing, tu vas trouver des sociétés qui te permettent d’investir dans d’autres sociétés.

Ce sont des plateformes en fait qui regroupent des personnes, des entreprises, qui recherchent des actionnaires, qui cherchent à investir dans leur entreprise et, ces entreprises-là te remboursent avec un rendement annuel de 4, 5 ou 6 %, cela peut aller jusqu’à 8 % ou 10 %, cela dépend, mais il faut passer par une plateforme, moi, je suis passé par Landix, mais, Landix a fait faillite, maintenant, c’est October.

Note la première solution et la deuxième, c’est de te présenter en tant que consultant si tu as un peu d’expérience. Tu dis : « je suis prêt à t’aider à augmenter ton chiffre d’affaires de X %, et ton bénéfice bien évidemment, par exemple de 50 % » ;  tu négocies, tu n’es pas payé, mais tu négocies d’avoir par exemple 20 % de la société.

Le Crowdfundig, c’est encore autre chose, Jean-François, le Crowdfunding, c’est bien, mais ça ne permet pas de gagner de l’argent. Alors si, si tu as un produit, ça te permet de gagner de l’argent, mais, pas en tant qu’actionnaire.

Je voulais vraiment aborder ces 7 points avec toi, merci encore, Jean-François, d’avoir soulevé la question, ainsi, j’ai pu reformuler, il est vrai que je parle un peu du nez en ce moment, et là, tu pourrais gagner jusqu’à 8 à 10 %.

Après, il y a d’autres alternatives qui sont vraiment bien, je sais que moi je vais me perfectionner davantage sur les matières premières, parce que j’adore les matières premières, je vais me perfectionner aussi sur les investissements alternatifs dès cette année, comme les agriculteurs, comme le Crown Landing (vérification) encore, y aller à fond, comme l’or, quoique l’or fasse partie des matières premières, et tout ce qui va avec en fait ! 

Je voulais vraiment résumer ces 7 points avec toi et je te remercie d’être ici, franchement, c’était vraiment cool de partager avec toi tous ces conseils, après, tu fais vraiment comme tu veux, je ne suis pas conseiller financier, je ne suis pas gestionnaire du patrimoine ni conseiller bancaire, je suis totalement autonome, je t’ai partagé ce qui me semble être des pépites, pour sécuriser au maximum ton patrimoine, ton avenir et celui de ta famille ; de toute façon, je te remercie d’avoir été là, n’hésite pas à poser des questions je te répondrai et encore merci et je te souhaite une excellente journée. Bye, bye !

livre-ecover-3D-sortir-gagnant-de-la-crise-actuelle

Cet Article vous a plu ?

Attirez enfin l'Abondance Financière que vous méritez dans votre Vie grâce à mon Guide Comment sortir gagnant de la crise actuelle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

livre-ecover-3D-sortir-gagnant-de-la-crise-actuelle

Découvrez tout de suite le système qui explique : 

 

- 214 opportunités qui vous permettent de devenir plus riche dès ce mois-ci (preuve à l'appui)

- Comment économiser entre 100 et 500€ PAR MOIS sur vos factures du quotidien !

 - La meilleure manière de gagner avec le bitcoin et autres crypto-monnaies (en toute sécurité !)
- Comment gagner jusqu'à 10 000€ / mois avec un business qui va exploser en 2018
(les meilleures places sont à prendre maintenant)