Une nouvelle corde à mon arc : la formation professionnelle

formation professionnelleComme convenu suite à mon dernier article voici celui-ci pour vous préciser ce qui va utiliser le plus clair de mon temps à l’avenir. Avant d’attaquer, ne vous inquiétez pas, je continue à m’occuper de mon blog et de ma formation « O’revoir président ».

Vous l’avez vu, j’ai décidé il y a peu de reprendre une petite activité dans la finance. Dans ce cadre-là, évidemment la première chose que j’ai faite a été de prévenir mon réseau pour qu’ils pensent à moi si jamais ils avaient des demandes ou des projets.

Un ami que j’avais rencontré « dans le monde de la finance » en 2007 m’a contacté pour me dire : « Viens, faut qu’on discute, je veux te parler d’un projet qui pourrait te plaire ». Je savais vaguement ce qu’il faisait car il avait essayé à deux reprises de me faire bosser avec lui dans le passé mais à l’époque je n’avais pas été assez curieux pour en savoir plus (pas bien !).

Donc voilà, cet ami a créé un centre de formation qui est une plateforme de formateurs pour former tous les publics sur des domaines très larges et variés et ce partout en France (il a maintenant plus de 300 formateurs dans son réseau).

Il m’a présenté la chose de la manière suivante : « On sait tous les deux que le monde de la finance est un domaine très concurrentiel et que tous les acteurs se battent à coups de quelques euros de différence et de taux « préférentiels » pour obtenir des clients. Dans le monde de la formation professionnelle, il n’y a que très peu d’acteurs et les ventes sont beaucoup plus faciles à faire dans la mesure où le client ne sort pas son carnet de chèques puisque qu’il utilise les crédits que tout salarié ou entrepreneur obtient par le paiement de ses charges sociales…

Je connais tes qualités entrepreneuriales, de contact, j’aimerais que tu développes mon portefeuille clients et cerise sur le gâteau, je sais ce que tu as vécu dans le monde de la finance, cette fois-ci le portefeuille que tu crées t’appartient c’est à dire que si notre collaboration s’arrête, je pourrai te le racheter… »

Evidemment je vous ai fait la version courte mais vous commencez à entrevoir que la proposition est plutôt sympa surtout que je garde ma liberté d’entrepreneur (je peux donc gérer mes différentes activités et aussi m’occuper de mon fils !) dans la mesure où je ne suis pas salarié…

Un autre point qui a pesé dans la balance pour ma décision est le suivant :

Pour ceux qui me suivent depuis un certain temps, vous avez dû lire certains articles où je parlais du poids énorme que les charges sociales prennent dans le CA d’un entrepreneur… Grâce à cette activité j’ai trouvé un moyen d’avoir « un retour » sur cette masse d’argent qui part (on ne sait pas où la plupart du temps).

Ma mission commence donc par une tâche super sympa à savoir informer les entrepreneurs, les chefs d’entreprises, les chômeurs, les salariés… qu’ils ont la possibilité de se former et ce gratuitement !!

[notice]

– Si vous êtes chômeur, ce qui malheureusement est un peu à la mode en ce moment, vous avez dû recevoir votre certificat de travail qui stipule le montant de votre DIF (droit individuel à la formation). Ce DIF est utilisable pour vous former.
– Si vous êtes salarié, vous avez le droit aussi à votre DIF (sous conditions) pour proposer de votre propre chef à votre patron une formation que vous voulez suivre. Votre patron peut aussi profiter du plan de formation auquel il cotise pour faire monter en compétences ses salariés.
– Si vous êtes patron, vous pouvez comme indiqué ci-dessus avoir un « retour sur investissement » sur toutes ces charges que vous payez pour former vos salariés.
– Si vous êtes entrepreneur, vous avez le droit également à une enveloppe pour vous former.
– Si vous êtes auto entrepreneur, idem !
– Si vous êtes DRH, comptable ou responsable formation dans une entreprise, je pourrai vous aider à répondre à vos besoins et vous aider sur le montage des dossiers.[/notice]

Vous voyez que finalement ce monde de la formation professionnelle peut toucher tout le monde et l’idée de pouvoir se former gratuitement est plutôt séduisante surtout que cela peut être sur des domaines aussi larges et variés que :
Logiciels bureautique, management, gestion du temps, formations liées au monde du web, communication, publicité, multimédia, réseaux sociaux, PAO, comptabilité, …

Concrètement mon travail va être de définir précisément le besoin de formation pour trouver le formateur adéquat et proche géographiquement puis d’aider les personnes à monter leur dossier pour obtenir le financement de la formation.

Voilà, vous l’avez compris, voici une activité plutôt sympathique et une manière de plus de générer des revenus dans ma stratégie globale.

Aviez-vous connaissance de cette information comme quoi vous pouviez vous former gratuitement ?

PS : Pour ceux qui suite à la lecture de cet articles se disent, tien ca me branche, je me formerai bien sur…, je suis à votre disposition sur : guillaume.ponton@optedif.fr



(18 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

    • Cecile on 9 janvier 2013 at 22 h 24 min
    • Répondre

    Je pense que je vais créer un robot qui se balade sur les blogs et lâche un commentaire type à chaque fois qu’il croise le terme « charges sociales ». Ça dirait un truc du genre :
    Les « charges sociales » ça n’existe pas, le terme correct c’est « cotisation sociales ». C’est important d’utiliser le bon vocabulaire car ceux qui disent « charges » c’est ceux qui veulent matraquer dans le cerveau des autres que « ça pèse trop lourd », « c’est un poids », « il faut s’en débarrasser ». Alors qu’avec « cotisation », on retrouve le fait que si on paie quelque chose, c’est parce que nous avons fait un choix de société qui fait que chez nous, ce n’est pas chacun pour sa gueule. (et puis ceux à qui ça ne plait pas hein, il parait qu’en Russie ils accueillent les « exilés » français en leur offrant des maisons, ça doit valoir le coup).

    Voilà voilà.
    Pour en revenir à ton article, en effet peu de monde est au courant qu’un employé/patron/chômeur à un droit de formation (sans doute en partie payé par des cotisations sociales d’ailleurs…). Je pense que certaines entreprises ne le mettent pas assez en valeur. Tu as raison d’insister sur le fait qu’il faille se former tout au long de sa vie, surtout dans une monde où les technologies deviennent si rapidement obsolètes.

    Bonne chance pour ce nouveau projet ! J’espère que ça va marcher, et j’ai hâte d’en lire plus.

    1. Hello Cécile,

      Je suis d’accord sur le fait que je me trompe dans mes termes mais dans les faits je ne peux pas être d’accord . Exemple avec la CIPAV par exemple, organisme obligatoire pour les professions de conseils à qui j’ai versé plusieurs dizaines de milliers d’euros.
      Droit en cas d’arrête de travail : 0€/jour
      Droit en cas d’invalidité : 13 €/jour (ouhouhhh)
      Droit pour la retraite : 15 % max de mon revenu dans la limite d’un plafond et encore mieux il suffit de trainer sur internet pour se rendre compte que les pros qui prennent leur retraite se battent parfois plus d’un an pour avoir leurs versements…

      Je ne parle pas du RSI, couverture maladie obligatoire qui m’a encaissé plusieurs dizaines de milliers d’euros et à qui j’ai couté 3 fois 14 € de remboursement de médecin.

      Je sais que tout cela à un coût et je ne veux pas rentrer dans le débat stérile de ceux qui profitent du système mais avoue quand même que de ce point du vue là tu comprennes que j’appelle ca des charges… Lis par exemple le bouquin « les scandales de l’épargne retraite » tu comprendras différentes choses et le pourquoi de mon propos.

      Bref, je m’arrête là car je n’ai pas écris cet article pour ca.

      Concernant la formation, je suis d’accord avec toi, ce n’est pas du tout mis en valeur et je vais m’employer à informer un maximum de monde car voilà encore des organismes qui se gavent sur la désinformation…

        • Cecile on 10 janvier 2013 at 15 h 43 min
        • Répondre

        Je comprends bien ton point de vue, je ne le partage pas nécessairement, mais je le comprends 😉

        1. Forcément quand on profite du système, on ne vas pas être contre…

          Cela se traduit bien dans le premier message :  » nous avons fait un choix de société qui fait que chez nous, ce n’est pas chacun pour sa gueule. »

          Perso je n’ai pas fait de choix, on me l’a imposé. Ce n’est donc pas un choix. Effectivement, tu dis bien que ceux qui ne sont pas contents peuvent partir, et c’est un projet qui est dans mes cartons !

            • Cecile on 23 janvier 2013 at 18 h 03 min

            >> Forcément quand on profite du système, on ne vas pas être contre…

            Sauf que j’habite aux Etats-Unis depuis bientot 5 ans (et pas avec les avantages expats Francais etc…), donc je « profite » pas du systeme… (a part mon education de bonne qualite qui ne m’a pas coute un kopeck bien sur).
            Juste pour que ce soit clair 😉

    • jeu de dames on 13 janvier 2013 at 6 h 23 min
    • Répondre

    Bonjour Guillaume,
    J’ai déjà eu l’occasion plusieurs fois de profiter de mon DIF quand j’étais salarié et j’encourage tout le monde à se former vu que les moyens existent! Je te souhaite bon courage et beaucoup de réussite pour cette nouvelle aventure qui semble beaucoup t’enthousiasmer 🙂

    1. Bonjour,

      Effectivement tu as tout compris !!

      Comme expliquer au dessus, il y a bien 2 sortes d’enveloppe, le patron en a une et chaque salarié (après 1 an d’ancienneté) a le droit aussi de demander à se former via le DIF.

      Au cas où .. 😉

  1. article très intéressant, ce qui est souvent délicat se sont les démarches qui permettent d’accéder à la formation.
    Peu d’entre nous savent comment faire ces démarches là, en société par exemple, mon chef me dit souvent que la formation doit avoir un rapport avec le métier que je fais, je suis d’accord avec mais lorsque j’en demande une, il me fait toujours attendre x mois ..
    Du moins, en société de service, cela est très mitigé car ce sont souvent les « préférés » qui sont choisi.

    1. Hello Phil,

      Effectivement c’est souvent variable suivant le boss que l’on a…

      Car en fait il y a deux choses :

      le plan de formation que peut utiliser le boss pour former ses salariés à sa guise et effectivement souvent tout l’effectif n’y a pas le droit…

      Il y a également le DIF, le boss a le droit de te refuser 2 fois mais à la 3ème fois il est obligé de dire oui. A savoir au cas où…

  2. Bonjour Guillaume,

    Ton article est très intéressant. En la formation nous permet bien de nous distinguer dans la hiérarchie du travail. Plus on est qualifié, mieux on a de chance de décrocher un poste plus haut.

    Merci pour ce partage, bonne continuation !

    1. Hello Maryam,

      Merci pour ton commentaire !

      En effet, à defaut de ce que tu dis, cela permet de progresser, évoluer bref ce que toutes personne
      censée et logique devrait chercher à faire que cela soit dans le cadre légal ou non 🙂

  3. Il faut avouer que très peu d’employés savent qu’ils ont le droit à une formation annuelle et que théoriquement leur supérieurs ne peuvent pas leur refuser (si ils ont toujours du budget). Se former tout au long de sa vie est très important, car on se sait jamais de quoi demain sera fait, donc mieux vaut mettre un maximum de chances de son côté!

    1. Oui cela permet de s’ouvrir de nouveaux horizons au cas où… 🙂

  4. J’encourage également tout le monde à utiliser son DIF, après tout cet argent est pompé sur votre salire

  5. « cette fois-ci le portefeuille que tu crées t’appartient c’est à dire que si notre collaboration s’arrête, je pourrai te le racheter… »

    Tu as des garanties la-dessus ? Parce que si tu lui amènes les clients, il a les noms, adresses, contacts pour la facturation, donc pourquoi il te paierait quelque chose si tu pars, il pourra toujours les démarcher. Tu n’auras été qu’un apporteur d’affaire ponctuel… et un apporteur d’affaire touche une com tant qu’il apporte du business.

    1. Hello Jérémie,

      Oui effectivement j’ai des garanties contractuelles à cet effet. Je ne suis pas d’accord dans la mesure où je gère le client de A à Z et je m’en occupe. Comme tu dois le savoir un client est souvent plus attaché à une personne qu’à une société si celle-ci fait bien son travail.

      Donc oui dans la théorie il pourrait les démarcher mais d’une il n’aurait pas la relation installée dans la mesure où il n’aura jamais inter agit avec eux et de deux, des sanctions sont prévues dans le contrats s’il le fait 😉

      Je ne suis pas « un simple » apporteur, je crée un portefeuille et un portefeuille a de la valeur, je le sais maintenant… 🙂

  6. Bonjour,
    Ce qui est important à dire aussi c’est que souvent on assimile formations avec personnes jeunes ou relativement jeunes. Il n’y a pas d’âge pour se former, on ne sait pas ce que le futur nous réserve et un besoin de reconversion peut très vite arriver, donc avoir de nouvelles cordes à son arc, même pour quelqu’un de plus de 50 ans, c’est toujours une bonne chose. Et puis sur un CV ça fait bien, ça prouve qu’on ne s’est pas endormi sur ses lauriers.

    • JC on 28 avril 2013 at 13 h 46 min
    • Répondre

    Bonjour Guillaume,

    Article très intéressant.
    Question concernant le modèle économique de ce business. Sachant que le DIF est d’environ 10€ de l’heure, que les formations pro se vendent très chères (jusqu’à 1000 € les deux jours), le DIF n’y suffit pas. Il me semble donc que c’est l’entreprise, Pole emploi, le chômeur ou l’auto-entrepreneur qui vont payer la valeur ajoutée d’intermédiation que tu proposes, non?

  1. […] J’ai eu la chance de me voir offrir 2 livres : « Réseaux sociaux, optimisez votre ROI » de la part de son auteur Romain Rissoan (avec qui d’ailleurs je bosse depuis le début d’année dans la formation professionnelle). […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Découvrez tout de suite le système qui explique : 

 

- 214 opportunités qui vous permettent de devenir plus riche dès ce mois-ci (preuve à l'appui)

- Comment économiser entre 100 et 500€ PAR MOIS sur vos factures du quotidien !

 - La meilleure manière de gagner avec le bitcoin et autres crypto-monnaies (en toute sécurité !)
- Comment gagner jusqu'à 10'000€ / mois avec un business qui va exploser en 2018
( les meilleures places sont à prendre maintenant )

arrow-down