Monter son business en ligne en 30 jours

La crise actuelle présente des opportunités de business à plusieurs niveaux et ce malgré le fait que l’activité économique soit au ralenti. Si des pans entiers de l’économie sont à l’arrêt, d’autres sont en plein essor. Il s’agit notamment de l’économie digitale en général et du e-commerce en particulier, qui a connu une croissance exponentielle lors de ces derniers mois. La livraison de denrées alimentaires et de produits en tous genres a donné un second souffle à l’économie digitale. Par exemple Amazon a embauché plus de 150 000 nouveaux employés afin de répondre à la demande.

Il s’agit donc d’un moment opportun pour décider de se lancer en ligne. Aujourd’hui nous allons voir comment, en un mois, vous pouvez monter votre propre business sur internet afin de générer vos premiers revenus, construire votre réputation en ligne et attirer une clientèle fidèle.

Il vous faut d’abord vous poser la question du type de business que vous voulez lancer et surtout gérer. Beaucoup d’idées et d’initiatives peuvent vous sembler attractives au premier abord, cependant elles peuvent s’avérer être très dures à maintenir. Beaucoup d’e-entrepreneurs se retrouvent à devoir gérer des business qu’ils ne supportent plus et qui monopolisent leur attention constamment. Il est donc essentiel d’avoir à l’esprit que l’activité que vous allez lancer va impliquer des responsabilités vis-à-vis de vos futurs clients et fournisseurs. Assurez-vous d’opter pour un business qui est centré autour d’une de vos passions ou centres d’intérêt.

livre-ecover-3D-sortir-gagnant-de-la-crise-actuelle

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Attirez enfin l'Abondance Financière que vous méritez dans votre Vie grâce à mon Guide Comment sortir gagnant de la crise actuelle.

Ensuite, il faudra savoir quel produit ou service souhaitez-vous commercialiser et quelle serait la meilleure infrastructure pour ce faire. Si vous comptez faire du e-commerce et commercialisez un produit tangible (un objet de consommation), optez pour des plateformes réputées sérieuses, solides et performantes comme Shopify. Si au contraire vous voulez proposer des services, il serait utile de créer un site web qui présente votre profil, vos compétences, ce qui vous distingue ainsi que vos contacts.

Dans le cas du e-commerce, il est impératif de cibler une niche plutôt qu’un large marché, et ce pour deux raisons principales. Premièrement, les gros marchés sont occupés par des acteurs bien établis, où il existe des barrières à l’entrée. Ces barrières à l’entrée sont avant tout financières, car pour être compétitif et se distinguer sur ce marché il faut soit pour se permettre une exposition publicitaire d’envergure, soit jouer sur le prix. Or le principal facteur qui influence le prix est la structure de vos coûts, qui sera par définition biaisée vers le haut car vous disposez de peu de capital et que vous ne pouvez pas jouer sur le volume afin d’engranger des économies d’échelle. 

Deuxièmement, les gros marchés sont souvent des marchés où il existe peu de marge de manœuvre pour qu’un nouvel entrant se distingue sur l’offre de valeur. Une niche est un marché secondaire qui subit moins de pression concurrentielle pour la simple raison que le nombre de clients potentiels est réduit. Par exemple, les voitures de sport sont une niche du marché de l’automobile, et les voitures de sport de luxe constituent une seconde niche, encore plus réduite, des deux premiers. Cibler une niche vous permet donc de proposer quelque chose de spécifique tout en évitant d’être concurrencé par des géants. 

Faire une étude de Marché

Il est fondamental d’effectuer une étude de marché au préalable afin de ne pas y aller à l’aveuglette. Il existe plusieurs théories relatives aux études de marché, cependant une étude de marché complète doit vous aider à identifier le potentiel économique du marché que vous ciblez, le profil psychologique, démographique et socio-économique de votre clientèle, vos fournisseurs, la concurrence et les risques associés au marché que vous voulez pénétrer. Une étude de marché chiffrée est essentielle si vous comptez vous lancer dans l’e-commerce, moins si vous désirez proposer des services. 

Qui est le client idéal pour un business en ligne ? Au-delà des caractéristiques propres à votre niche, le profil du client idéal tient à deux choses principales. Il est sérieux, compréhensif de l’effort que vous fournissez et reconnait la valeur de votre travail. Vous cherchez donc des gens sérieux, qui perçoivent la valeur que vous leur proposez et seront sensibles aux efforts que vous fournirez pour que le produit final soit au moins à la hauteur de leurs attentes. Le client idéal ne craint pas de payer un premium s’il sait qu’il aura affaire à un professionnel. 

Fuyez les clients qui négocient constamment à la baisse et ne cherchent qu’à faire des économies ; ce sont généralement les pires car ils ne s’intéressent pas à votre proposition de valeur. Vu qu’ils cherchent à optimiser au maximum leur rapport coûts/bénéfices, ils sont généralement excessivement exigeants et impossibles à satisfaire, ce qui rend la collaboration très désagréable et impossible sur le long-terme. Il vaut mieux donc se limiter à travailler avec des individus qui apprécient réellement votre travail et sont prêts à mettre le prix s’ils ont une garantie de sérieux et de qualité, plutôt que d’accepter toutes les offres et se retrouver à collaborer avec des gens peu compréhensifs.

Bien que ceci s’applique surtout aux services en ligne, cela reste pertinent pour l’e-commerce, notamment lorsque vous gérez vous-même le service client et les réclamations. 

Forger une marque personnelle : personal branding

Il vous faudra ensuite développer une communauté centrée autour de ce que vous proposez. Le développement d’une communauté s’organise autour de deux axes complémentaires. Il s’agit d’abord de forger une marque personnelle (personal brand), qui mette en avant votre expertise individuelle et vos valeurs. Ceci est particulièrement important car les clients potentiels en ligne font davantage confiance aux individus qu’aux marques ou au marketing classique. C’est bien cette tendance qui justifie l’émergence des influenceurs marketing sur les réseaux sociaux. C’est une industrie qui met en avant le concept de marque personnelle et l’exploite jusqu’au bout, présentant cette dernière comme une garantie de qualité, de sérieux et souvent de bon goût et d’expertise

Ensuite, il faudra tirer avantage des outils indispensables que sont les réseaux sociaux. L’on sait aujourd’hui que les 4 principales plateformes qu’utilise la majorité des internautes sont LinkedIn, Facebook, Youtube et Instagram. Non seulement offrent-elles des outils et un accès privilégié à des publics ciblés pour vous permettre de mettre en action votre plan de personal branding, mais elles présentent également une facilité d’usage et une attractivité hors pair. Le système de création de contenus sur ces plateformes est documenté, et n’importe qui peut devenir un expert d’une d’entre elles en se documentant sur les algorithmes et les canaux de communication/diffusion du contenu.

Le marketing digital

Le marketing digital est devenu en quelques années, grâce aux progrès en big data et en systèmes d’information, une industrie de plusieurs centaines de milliards de dollars. L’automatisation programmée et l’exploitation de mines de data et d’information a permis de créer de véritables machines à diffuser le contenu créé directement à ceux qui veulent le voir et qui sont le plus susceptibles d’interagir avec. 

Vos efforts de marketing peuvent également prendre deux formes distinctes. Vous pouvez tabler sur une approche marketing organique, qui consiste à prendre l’initiative de contacter des clients potentiels et à vendre votre proposition de valeur. Cela peut se faire de façon choisie (cold mailing personnalisé) ou de façon automatisée (email marketing en utilisant des autorépondeurs qui vous permettent de transmettre votre matériel promotionnel à des milliers de potentiels clients à partir d’une liste d’emails que vous insérez au préalable). 

La seconde consiste, comme nous l’avons vu plus haut, à mettre en place un écosystème de création de contenus et d’interaction avec votre public, où le contenu que vous créez sert de démonstration de valeur et d’outil de diffusion de votre marque et d’élargissement de votre réseau. Que vous optiez pour l’e-commerce ou les services, ces deux approches demeurent valides, bien que l’approche systématique soit plus efficace pour l’e-commerce puisqu’il s’agit généralement d’objets de consommation. Les services plus pointus à haute valeur ajoutée quant à eux peuvent difficilement être promus, au stade initial, de façon systématique puisque vous opérerez plus dans une optique B2B (business to business). 

La précédente distinction explique aussi celle qui existe entre la publicité gratuite et la publicité payante. La publicité gratuite consiste avant tout à générer du contenu qui traite ou met en avant ce que vous vendez de façon à attirer du trafic internet. Par exemple, si vous décidez de lancer un site d’e-commerce spécialisé dans les objets vintage (une niche encore une fois), vous pouvez créer un blog à côté afin de partager des informations relatives à vos produits mais également au contexte historique ou artistique (exemple typique : proposer une liste des 10 meilleurs designers des années 1970 avec leurs créations les plus iconiques).

L’avantage de cette approche est qu’elle ne prend pas l’allure d’une communication commerciale mais d’un partage, cependant elle reste quelque peu limitée à votre audience captive et à ce que les plateformes de blogging (WordPress, Medium voire Quora) peuvent générer comme engagement. 

La publicité payante vous donne quant à elle accès à une large visibilité au-delà de votre audience principale. Vous pouvez effectivement conquérir de nouvelles parts d’audience en sortant de votre cercle initial de followers. De plus, elle vous permet de cibler des catégories démographiques particulières grâce aux outils proposés par les géants de la publicité en ligne comme Facebook, Instagram ou Google AdWords. 

Comment lancer son produit avec succès ? Après la conception de votre offre selon les résultats de votre étude de marché, la promotion de votre activité, de votre savoir-faire et acquisition d’une base client pour laquelle vous avez sécurisé un taux de conversion intéressant, vous devez vous assurer que vous avez la logistique en place pour gérer le flux de commandes. Cela implique deux volets : premièrement avoir des fournisseurs qui peuvent vous suivre (dans le cas de l’e-commerce, il est fondamental de ne vendre que ce que vous pouvez expédier sans délais) ; deuxièmement que vous avez des canaux de communication efficaces et transparents pour gérer les retours (service client).

Si vous vendez un service, prenez le temps de bien organiser votre calendrier afin de pouvoir travailler sur vos commandes de façon efficace. Nous avons consacré un article au télétravail où vous trouverez toutes les astuces pour réussir à se créer un environnement propice au travail chez soi.  

Récolter votre argent

Enfin, il s’agira de créer une infrastructure qui vous permette d’encaisser les paiements. Les plateformes d’e-commerce ou de freelance vous permettent de laisser les sommes engrangées sur la plateforme en question et de les retirer quand vous le souhaitez. Il vous faudra cependant créer un compte sur une des plateformes fintech qui peuvent recevoir des paiements depuis les plateformes que vous utilisez. Les plus réputées sont Paypal ou Payoneer, les deux vous permettant de connecter vos comptes bancaires classiques et de recevoir sous forme de virement les sommes que vous enverrez depuis la plateforme.

De plus ces deux outils sont mobile-friendly et bien conçus pour vous permettre de générer en quelques clics des factures et renseigner votre situation fiscale. Vous pouvez automatiser l’émission de factures en intégrant directement les plugins à Shopify par exemple. Une fois votre infrastructure paiement mise en place, pensez à la sécuriser grâce à des protocoles comme le 2FA (two-factor authentification – authentification à deux facteurs), en utilisant Google Authenticator par exemple. 

En conclusion, la crise actuelle présente de nombreuses opportunités pour sortir des chemins battus. Se lancer dans un business en ligne est à portée de main aujourd’hui, puisque les outils nécessaires sont aujourd’hui banalisés et souvent gratuits. De plus, il existe de nombreux bénéfices au niveau personnel. Au-delà de la satisfaction personnelle de pouvoir générer son revenu de façon autonome et capter l’intégralité des bénéfices de son travail, travailler en ligne requiert d’apprendre et de mobiliser un vaste champ d’expertise, allant du marketing à la stratégie commerciale et à l’art de négocier.

N’hésitez donc pas à vous lancer, car si l’e-commerce nécessite une mise de départ dont l’importance peut varier selon vos projets, fournir des services en ligne peut littéralement se faire sans aucun coût, si ce n’est celui de l’hébergement d’un site web. Bonne chance et stay safe ! 

livre-ecover-3D-sortir-gagnant-de-la-crise-actuelle

Cet Article vous a plu ?

Attirez enfin l'Abondance Financière que vous méritez dans votre Vie grâce à mon Guide Comment sortir gagnant de la crise actuelle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

livre-ecover-3D-sortir-gagnant-de-la-crise-actuelle

Découvrez tout de suite le système qui explique : 

 

- 214 opportunités qui vous permettent de devenir plus riche dès ce mois-ci (preuve à l'appui)

- Comment économiser entre 100 et 500€ PAR MOIS sur vos factures du quotidien !

 - La meilleure manière de gagner avec le bitcoin et autres crypto-monnaies (en toute sécurité !)
- Comment gagner jusqu'à 10 000€ / mois avec un business qui va exploser en 2018
(les meilleures places sont à prendre maintenant)