Pourquoi la psychologie est-elle aussi étroitement liée au marché boursier ?

bourse

Crédit Photo Lassedesgnen

Cet article fait suite à l’article : Pourquoi faut-il assister aux assemblées générales des actionnaires ?

Je laisse la parole à Sylvain March du blog En-Bourse.

C’est un fait : la psychologie est indissociable de l’investissement sur le marché boursier. Mais pourquoi la relation entre les deux est-elle aussi étroite ? Et comment l’utiliser à son avantage ?

Quand l’émotion des traders s’invite sur les marchés :

Que l’on investisse dans les actions, ou que l’on préfère le forex il y a des périodes de hauts et de bas. Ces mouvements sont en partie reliés aux réactions des investisseurs. Les périodes d’optimisme succèdent aux  périodes de pessimisme et donne lieu aux tendances de fond. Pour les mouvements les plus violents (fortes hausses, ou fortes baisses), on parle le plus souvent d’euphorie ou de panique.

L’économie elle-même, qu’elle soit nationale, ou internationale, est naturellement changeante, puisqu’elle dépend de nombreux facteurs.  Les investisseurs tentent alors de s’adapter au marché, de manière à tirer profit de la situation, quelle qu’elle soit.

On parle aussi de « seuils psychologiques », qui servent souvent de repère sur les graphiques aux investisseurs les plus expérimentés qui tentent d’anticiper l’effet de masse qui peut intervenir près de certains niveaux de prix.

 Ainsi, malgré toute la logique qu’un trader peut employer pour éviter d’entrer au plus mauvais moment, il sera toujours dépendant, d’une certaine manière, de l’état psychologique des autres investisseurs et de la réaction que cela peut entraîner sur le marché.

Interpréter les mouvements sur les graphiques :

Si l’on part du principe que le prix oscille en fonction des émotions ressenties par les investisseurs il devient possible d’interpréter certains mouvements.

Exemple :

cerveau

Crédit Photo Lightspring

Lorsqu’un que le PDG d’une entreprise annonce une fusion acquisition, les investisseurs s’empressent très souvent pour acheter les titres de l’entreprise cible. Leur optimisme, qu’il soit justifié ou non par les chiffres, peut donc être anticipé. Alors que les investisseurs les plus dynamiques s’empresseront d’acheter des actions en masse, les plus prudents suivront attentivement l’évolution des titres.

Sur le spot forex, ce genre de mouvement s’observe au moment d’une annonce : les investisseurs pourront, sous le coup du stress, prendre part à l’effet de masse (ce qui est généralement assez risqué pour le capital), ou surveiller l’évolution du cours et attendre pour se positionner.

L’étude de la finance comportementale peut  être très utile pour mieux comprendre ce qui se passe « vraiment » sur le marché boursier (ex : comprendre ce qu’est une prophétie autoréalisatrice). Elle met notamment en lumière les comportements parfois injustifiés qui peuvent s’observer sur les marchés financiers.

Évidemment, personne ne remet en cause le fait que l’évolution des prix dépend aussi de phénomènes indépendants de la volonté des investisseurs. Mais il serait très imprudent de sous-estimer l’influence des sentiments de ces derniers : il suffit qu’un seul d’entre eux soit suffisamment pessimiste pour vendre tous les titres qu’il possède d’une entreprise, pour qu’il soit suivi par des milliers d’autres (ou le contraire). Il s’agit là d’un cliché, certes, mais la réalité n’est pas toujours très éloignée. 

C’est pour cela que l’aspect psychologique du marché boursier ne peut en aucun cas être négligé : il a toujours fait partie intégrante du système, et sera donc toujours lié aux investissements en bourse et plus étroitement encore, à chaque investisseur.


Incoming search terms:

  • 0 9 en-US;

(3 commentaires)

    • Mickael on 4 décembre 2014 at 11 h 54 min
    • Répondre

    Je suis d’accord avec vous, la finance comportementale aide à mieux comprendre les mouvements sur les marchés. Je dirais que quelqu’un qui a étudié ce sujet à un avantage par rapport à un trader qui ignore tout. Au delà de toutes les connaissances théoriques en trading, la psychologie est, pour moi, l’élément différenciateur entre un bon trader et un très bon trader.

  1. Ce que je trouve dommage aujourd’hui, c’est que le marché est vraiment « drivé » par la psychologie. Ce sont toutes les annonces (ou rumeurs) des banques centrales qui font bouger l’économie, et les émotions des investisseurs sont basées là-dessus. En revanche, la très rationnelle analyse fondamentale, qui consiste à analyser les comptes des sociétés n’est plus du tout pris en compte. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’analyse technique a pris le dessus sur le fondamental…

  2. Bonjour, je trouve dommage que le psychologique ait une influence tellement importante sur le trading. C’est un aspect qui peut causer bien des pertes. Les exemples de réussites sont uniquement sur des prises de positions réfléchies, posées et non sur un « coup de tête ».

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez tout de suite le système qui explique : 

 

- 214 opportunités qui vous permettent de devenir plus riche dès ce mois-ci (preuve à l'appui)

- Comment économiser entre 100 et 500€ PAR MOIS sur vos factures du quotidien !

 - La meilleure manière de gagner avec le bitcoin et autres crypto-monnaies (en toute sécurité !)
- Comment gagner jusqu'à 10'000€ / mois avec un business qui va exploser en 2018
( les meilleures places sont à prendre maintenant )

arrow-down