Robert Kiyosaki : Augmentez votre intelligence financière 2/2

Robert KiyosakiVoici la suite du dernier article : Augmentez votre intelligence financière 1/2

Les courtiers

De nos jours la majorité des gens suivent les conseils de vendeurs, et non de gens riches.
Warren Buffett  a un jour fait l’observation suivante : « Wall Street est le lieu ou les gens se rendent en Rolls Royce pour demander conseil à des gens qui prennent le métro pour aller travailler ».

Un regard sur l’histoire

L’individu financièrement intelligent  ne souhaite pas toucher un gros chèque de paie. L’individu qui a une bonne éducation financière choisira plutôt de toucher des redevances ou des dividendes, car ces revenus sont moins fortement imposés. Un investisseur averti a suffisamment de connaissances pour investir de manière à toucher un revenu de portefeuille ou hors exploitation.

Un nouvel ensemble de règles

En ce qui me concerne, je n’essaie pas de changer le système. Ma philosophie personnelle repose sur le fait qu’il est plus facile de me changer moi-même que de changer le système.

Je veux tout simplement connaître les règles de l’argent et jouer le jeu en fonction de celle-ci. Cela ne signifie pas que je les trouve justes ou équitables. Elles ne le sont pas.

Le QI financier n°3 pour gérer votre argent

Encore une fois, c’est pour cette raison que mon père riche m’a recommandé d’apprendre à vendre. Si un individu est capable d’augmenter de vendre, il est capable d’augmenter ses revenus. Dans l’esprit de mon père riche, l’augmentation des revenus, plutôt que la réduction des dépenses, était une meilleure façon de régler le problème d’un déficit budgétaire.

Leçon n°1 : un excédent budgétaire est une dépense.

La majorité des gens savent qu’ils devraient épargner, faire des dons et investir. Mais le problème, c’est qu’après avoir payé toutes leurs factures, ils ne leur restent plus assez d’argent. Et c’est parce qu’ils considèrent l’épargne, les dons et les investissements comme la dernière de leur priorités.

Leçon n°2 : La colonne des dépenses est une boule de cristal.

N’oubliez pas ceci : la colonne de l’actif est votre colonne. Si vous ne payez pas d’abord, personne ne le fera à votre place.

Leçon n°3 : Dépensez pour vous enrichir.

Vous devez vous former tout au long de votre vie…

 

Les bonnes dettes et les mauvaises dettes

Il y a deux types de dettes : les bonnes et les mauvaises dettes. En termes simples, une bonne dette est une dette qui fait de vous une personne plus riche, car c’est quelqu’un d’autre qui l’amortit (la paie) à votre place. Une mauvaise dette est une dette qui vous appauvrit, car vous devez l’amortir vous-même.

Le QI financier n° 4 : pour faire fructifier votre argent. 

Il y a une anecdote amusante à propos de l’économie allemande, juste avant qu’Hitler   prenne le pouvoir, qui illustre bien ce concept :

Une femme pousse une brouette remplie d’argent jusqu’à la boulangerie afin d’acheter une miche de pain. Après avoir négocié le prix du pain, elle sort de l’établissement pour prendre de l’argent dans sa brouette, mais quelqu’un a volé la brouette en laissant là l’argent. C’est ce qui arrive actuellement à l’épargne américaine.

Ma richesse n’est pas basée sur mon avoir net

La hausse perçue de l’avoir net est souvent provoquée par la chute du dollar. Une partie de la plus-value d’une maison est attribuable à la diminution de la valeur du dollar. Autrement dit, la maison n’a pas pris de valeur. Il faut seulement quelques dollars de plus pour en faire l’acquisition parce que le gouvernement et les banques centrales continuent à injecter des dollars artificiels dans le système monétaire afin de maintenir l’économie à flots et d’entretenir l’illusion réconfortante.

Un rendement proportionnel à l’effet de levier

 

La raison pour laquelle l’effet de levier est si important, c’est qu’il est proportionnel au rendement. Par exemple, si je paie 100 000$ pour un appartement et qu’il me rapporte un revenu net annuel de 10 000$, le taux de rendement en ce qui a trait à l’encaisse de mon investissement est de 10%. Si j’emprunte 50 000$ et que je suis toujours en mesure de toucher un revenu de 10 000$, le taux de rendement relativement à l’encaisse passe alors à 20%. Si je finance la somme totale par emprunt et touche encore une fois un revenu de 10 000$, le rendement est alors infini. Un tel rendement est de l’argent tombé du ciel. Dix mille dollars entrent dans mes poches et rien n’en sort. Le locataire couvre mes dépenses et j’empoche les revenus.

Partir de zéro

Ce ne sont pas nos actifs qui nous enrichissent… mais plutôt l’information.

Un reflet de l’intégrité financière

Comme le disait mon père riche : «  Mon banquier ne m’a jamais demandé de lui présenter mon bulletin scolaire ». Les banquiers ne demandent jamais à voir votre relevé de note parce que c’est l’intelligence financière qui les intéresse, et non l’intelligence scolaire.

Apprenez à gagner en utilisant toutes les parties de votre cerveau

Pour capter l’attention des participants, je dis souvent : Les élèves qui obtenaient des « A » à l’école travaillent pour ceux qui obtenaient des « C ». Et les élèves qui obtenaient des « B » travaillent pour le gouvernement. » Evidemment, cela ne fait pas plaisir aux premiers de classe, mais ils comprennent mon point de vue lorsque j’expose la logique sur laquelle j’appuie mes découvertes.

 

Dans le monde réel, la détermination et l’élan sont plus précieux que de bonnes notes à l’école.

« Les entrepreneurs ont deux caractéristiques… l’ignorance et le courage »

 

Voilà, c’est la fin de la « revue » de ce livre de Robert Kiyosaki.

 

Quelle est la phrase qui vous a le plus marqué ?

 


PS : Voici mon dernier guide :

Incoming search terms:

  • augmenter votre intelligence financière pdf
  • augmentez votre intelligence financière pdf
  • intelligence financière pdf

(20 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. La phrase qui m’a le plus marqué est définitivement une des dernières: Les élèves qui obtenaient des « A » à l’école travaillent pour ceux qui obtenaient des « C ». L’intelligence de la vie est plus importante que l’intelligence comme on l’entend communément, la réussite de dépend pas de notes ou de ce genre de notions, ce qui laisse beaucoup d’espoir à ceux qui n’ont pas vraiment réussi à l’école 😉

    1. J’adore cette phrase aussi et elle est tellement vraie…. 🙂

    • Laurent de Trading-Tactics on 1 août 2012 at 19 h 21 min
    • Répondre

    Ha ben c’est fou comme un bon résumer peu redonner l’envie ( je viens de me rendre compte que j’avais commencé à lire ce livre et que je ne l’ai jamais fini …)

    Sinon la derniere phrase que tu reprend m’inspire beaucoup : Les entrepreneurs ont deux caractéristiques… l’ignorance et le courage

    1. Je te comprends Laurent,

      Les livres de Kiyosaki sont bons, mais c’est l’enseignement des grands principes financiers. Je trouve souvent que ces livres sont peu pratiques.

  2. Ne pas finir un livre de Kiyosaki faut vraiment avoir un autre bouquin de fou… 🙂

    • Jean-Yves on 2 août 2012 at 6 h 42 min
    • Répondre

    Yes, j’attendais la suite de cette chronique avec impatience !

    Bon tu m’as donné le gout de reprendre Kiyosaki (ben oui, j’avais abandonné « Père Riche père pauvre car beaucoup plus fictif que autobiographique)

    J’aurai du continuer 🙂

  3. Salut Guillaume,

    Merci pour ce très juste résumé. J’ai lu le livre il y a plusieurs années maintenant alors je ne saurai pas redonner une phrase en particulier qui m’a marqué. Je suis tout à fait d’accord avec toi quand tu dis:
    « Ne pas finir un livre de Kiyosaki faut vraiment avoir un autre bouquin de fou »!

    Robert Kiyosaki m’a beaucoup marqué aussi. C’est pour cette raison que j’ai lu presque tous ces livres en anglais et que j’ai choisi « Rich Dad, Poor Dad » pour l’événement “A la croisée des blogs” sur “Les 3 livres qui ont changé ma vie”:
    http://www.bourseensemble.com/si-tu-es-content-avec-ta-vie-alors-surtout-ne-lis-pas-ces-3-livres/

    Ce livre donne envie de lire tous les autres!

    Ben

  4. J’observais la première partie (comme cette deuxième, du reste) avec un mélange curieux d’attention, intérêt et scepticisme
    Cette lecture est intéressante : quelques points très justes (le coup des hommes de Wall Street en Rolls) et d’autres avec lesquels je suis moins d’accord : pour moi, la réduction des dépenses est une part importante de la construction de revenus.
    Mention pour « l’illusion réconfortante », amusante mais inquiétante : quid quand on reviendra à la réalité ?

    1. Hello Victor,

      Merci pour ton commentaire.

      Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi concernant la réduction des dépenses. Oui ne pas trop dépenser est important, cependant cela ne dois être qu’une toute petite partie de la stratégie pour se construire un patrimoine. Cherchez comment gagner plus est à mon sens beaucoup moins réducteur, les possibilités sont beaucoup plus grandes.

      On peut baisser ses dépenses mais l’impact sera minime (à moins d’habiter dans une caverne) alors que les des manières de gagner plus ou « mieux » sont illimitées.

      1. Je suis aussi d’accord avec toi Guillaume. Il vaut beaucoup mieux focaliser son énergie sur comment gagner plus plutôt que sur comment dépenser moins puisque comme tu le dis, dans le premier cas le potentiel est illimité.

        Il faut quand même faire attention de ne pas avoir de dépenses trop superflues ou de vivre bien au-delà de ses propres moyens. Les dépenses qui peuvent paraitre superflues sont parfois nécessaires pour agir sur le moral, la motivation, la relaxation, le bien-être, etc. afin d’être dans de bonnes conditions pour se concentrer sur la création de revenus additionnels.

        Ben

        1. C’est vrai, bonne analyse.
          Mais je me méfie de ces dépenses superficielles qui sont souvent bien mauvaises conseillères et vraies distractions. J’ai beaucoup de fascination pour l’épicurisme et sa logique de plaisirs simples.

          Cordialement

  5. Salut Guillaume,

    J’adore la leçon numéro 3 : dépenser pour vous enrichir. Mais je pense que la traduction du bouquin à mal été faites. Ce n’est plus « dépenser » dans ce cas présent mais investir( dans une formation ou dans notre développement ou connaissance) pour nous enrichir. Qu’en pensez-vous ?

    A bientôt,

    Al

    1. Oui c’est possible que tu ais raison, je ne sais pas si c’est une faute mais je suis en tout cas d’accord avec ce que tu dis.

  6. Bonjour Guillaume,

    Merci pour cette chronique. J’étais justement tenté par l’achat d’un bouquin de Kiyosaki.

    J’ai bien aimé son idée que la capacité d’enrichissement d’un personne (ou d’une organisation) est liée à sa capacité à résoudre des problèmes. Back to Basics !

    Concernant l’introduction de ton premier article, je ne suis pas convaincu qu’il faille opposer les romans qu’on étudie aux lycées aux bouquins de non-fiction. On y apprend des choses dans les deux cas. Après, je suis ok avec toi que c’est assez incompréhensible que l’éducation financière soit totalement absente de ce que l’on apprend à l’école.

    • jeux de musique on 8 août 2012 at 15 h 03 min
    • Répondre

    « Mon banquier ne m’a jamais demandé de lui présenter mon bulletin scolaire » Cette phrase fait mouche! C’est clair qu’on peut se faire de l’argent en étant parti de rien et sans avoir fait d’étude et on peut aussi de retrouver au RSA avec un doctorat. La vie sait sourire aussi à ceux qui se battent et qui ont une volonté de fer pour réussir même si à la base ils n’y sont pas prédestiné, et bien heureusement!

  7. Bonjour Guillaume,

    Merci pour les 2 articles.

    La phrase qui m’a le plus marqué est: Dans le monde réel, la détermination et l’élan sont plus précieux que de bonnes notes à l’école.

    Je pense que nous devons avoir l’école de vie pour réussir financièrement, de bonnes catégories sont ok, mais ils ne nous aideront pas obtenant ce que nous voulons.

    Maryam.

    • BOKO marius on 18 mars 2014 at 5 h 59 min
    • Répondre

    Merci, pour ce blog, et ces résumés. Nous qui sommes de l’Afrique Francophone avons vivement besoin de ces genres d’informations, AH le pouvoir de la lecture. j’attends les prochain résumés, en attendant, je vais rechercher les livres de Robert K. En existe -il en version électronique?

    1. Salut Marius,

      La plupart des livres de Kiyosaki (les plus connus) sont disponibles au format Kindle. On aurait tort de s’en priver 😉

      Ben

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Découvrez tout de suite le système qui explique : 

 

- 214 opportunités qui vous permettent de devenir plus riche dès ce mois-ci (preuve à l'appui)

- Comment économiser entre 100 et 500€ PAR MOIS sur vos factures du quotidien !

 - La meilleure manière de gagner avec le bitcoin et autres crypto-monnaies (en toute sécurité !)
- Comment gagner jusqu'à 10'000€ / mois avec un business qui va exploser en 2018
( les meilleures places sont à prendre maintenant )

arrow-down