Fiche détaillée des 5 cryptos

Bitcoin

Le bitcoin est la crypto monnaie de référence, à tel point que les crypto monnaies qui ont été émises ensuite sont connues sont le nom d’altcoins (soit monnaies alternatives). En effet nombreuses sont les cryptos qui ont vu jour en réponse à des limites intrinsèques du bitcoin.

Aujourd’hui nous vous proposons une fiche récapitulative de cette crypto monnaie, d’un point de vue financier et technique. Nous discuterons également de son potentiel dans le futur. 

Le bitcoin a été lancé en 2008 par Satoshi Nakamoto, un pseudonyme qui pourrait aussi bien désigner un individu qu’un groupe de développeurs. Il s’agit d’un mining-based token, c’est-à-dire d’une crypto monnaie qui est injectée dans le circuit à mesure que des miners découvrent de nouveaux blocs.

La monnaie est générée sous forme de récompense rémunérant le travail des miners. 

Le cours du bitcoin est actuellement volatile pour au moins deux raisons. La première s’explique par la conjoncture économique actuelle qui s’est détériorée suite à la pandémie de Mars 2020. Le bitcoin a perdu plus de 2000$ en moins d’une journée en Mars 2020, ce qui a offert une opportunité aux investisseurs pour en acheter.

En effet, la confiance en le potentiel du bitcoin reste élevée, car la technologie demeure prometteuse et constitue une référence dans le monde des cryptos. 

La seconde raison est que le halving de la récompense en bitcoins par nouveau bloc va bientôt se produire. Le halving est un mécanisme automatique de contrôle de l’offre de bitcoin (nous y avons consacré un article entier).

En Mai 2020, le troisième halving de l’histoire du bitcoin est prévu, ce qui va provoquer une envolée du cours du bitcoin. Le premier halving en 2012 a fait augmenter son cours de +10 000%, tandis que le second en 2016 a causé la spirale spéculative qui le porta à près de 20 000$/ 1 BTC. 

Pourquoi investir dans le bitcoin ?

Son potentiel en tant que véhicule d’investissement se renforce de jour en jour. Nous venons d’évoquer le halving, mais il est également intéressant de noter que de nombreuses applications concrètes qui trouvent un écho dans l’économie réelle commencent à émerger.

Nous pouvons prendre l’exemple de BAKKT, qui est une plateforme qui propose aux investisseurs institutionnels d’investir dans des contrats à terme (futures) sur le bitcoin (voir l’article dédié).

De plus en plus d’activités en ligne ont intégré le bitcoin comme moyen de paiement. Enfin, le bitcoin reste une monnaie de référence dans le monde de la crypto, présentant une infrastructure IT bien conçue, sécurisée et réellement décentralisée. 

En conclusion

Le bitcoin, du fait de son passé, de son potentiel futur et de ses fondamentaux techniques et financiers, est un incontournable pour tout investisseur en crypto monnaie. Il s’agit d’un actif digital qui prendra indubitablement de la valeur sur le long terme. De plus il est à l’origine d’un véritable engouement.

A noter que lors du pic de 2017, l’immense majorité de ce que l’on nomme les « baleines » (c’est-à-dire les investisseurs qui possèdent plus de 1000 BTC) ont choisi de ne pas vendre à 20 000$/ 1 BTC, car convaincus que la crypto pourra bientôt faire bien mieux.  

Ethereum

La seconde crypto monnaie en termes de capitalisation et d’usage est l’Ether. L’ether est le token de référence utilisé par le réseau et la plateforme Ethereum, développée en 2013 par Vitalik Buterin, un jeune codeur russe pionnier dans le domaine des crypto monnaies.

Il s’agit du principal altcoin actuellement, ayant été initialement développé lorsque Buterin, tentant de convaincre les développeurs du Bitcoin d’intégrer un langage de programmation unique au réseau bitcoin afin de permettre l’émergence d’applications spécifiquement bitcoin intégrées au blockchain.

Face au manque de réactivité qu’il rencontra à l’époque où il écrivait dans Bitcoin Magazine, il décida de concrétiser cette idée en créant Ethereum.

Nous vous proposons aujourd’hui une fiche récapitulative de cette plateforme et de son token afin de mieux comprendre le concept et de saisir son potentiel futur. 

L’écosystème Ethereum

Ethereum est plateforme décentralisée et organisée autour du blockchain, qui permet d’enregistrer des transactions et d’effectuer des opérations en crypto finance grâce à un système de smart contracts.

Au centre du réseau Ethereum se trouve l’Ethereum Virtual Machine (EVM), une console de programmation qui relie tous les nœuds du réseau.

Le réseau Ethereum a sa propre monnaie, l’ether, qui circule entre membres du réseau Ethereum, servant à récompenser le mining de nouveaux blocs et à régler les frais de transaction, calculés en Gas, la principale sous-division de l’ether.

Cette unité de compte repose sur un système de vérification et contrôle qui empêche le double spending

Le 30 Juillet 2015, l’ethereum est introduit au public à l’issue d’une campagne de financement participatif. Près de 12 millions de tokens sont émis au public, représentant 13% du total de l’offre. Peu après, l’échec du projet DAO provoqua l’éclatement du blockchain initial.

Deux Ethereum

Depuis 2016, il existe donc deux blockchains liés au projet Ethereum initial : Ethereum Classic (ETC – l’original) et Ethereum (ETH). 

L’une des principales différences entre le bitcoin et Ethereum réside dans le fait que ce dernier ne requiert que 15 secondes de mining pour créer un nouveau bloc, dont la récompense est 3.0 ether.

Ce qui explique que son cours de connaisse pas des envolées spectaculaires comme celles du bitcoin, car la structure de mining de l’ether est moins couteuse, en termes de capacités analytiques et consommation d’électricité. 

Les deux variantes de l’Ethereum sont considérées comme étant des tokens assez stables. Actuellement le cours de l’ETH se situe dans les 120$-130$, lui donnant une capitalisation boursière de plus de 14 milliards de dollars, avec 6 milliards de dollars de volume de transaction.

L’ETC quant à lui s’échange régulièrement entre 3$ et 5$, lui donnant une capitalisation de 500-600 millions de dollars. 

En conclusion

Les tokens adossés à la technologie Ethereum sont techniquement innovants et apportent au monde des crypto monnaies une autonomie supplémentaire. Le concept est donc crédible, réellement porteur de valeur ajoutée et les tokens en question circuleront. L’Ether est la seconde crypto monnaie en termes d’usage et de valorisation après le Bitcoin et se pose donc comme le principal altcoin. 

Ripple – XRP

La troisième crypto monnaie en termes de capitalisation boursière est aussi un des altcoins qui a suscité le plus d’enthousiasme de la part de la communauté crypto et des marchés.

Le XRP, un token créé par la plateforme Ripple, a en effet été perçu comme une crypto monnaie à fort potentiel d’usage et donc de valorisation, car elle serait adossée à un concept puissant que porte la plateforme Ripple. 

Ripple est une plateforme de paiement en peer-to-peer, centrée autour du blockchain.

Ripple et son token XRP se posaient explicitement contre le bitcoin, dont ils proposaient des améliorations importantes vis-à-vis du BTC. En effet, le blockhain version Ripple permettait de se débarrasser de la centralité structurelle du Bitcoin, en implémentant une architecture plus décentralisée.

Le XRP ne s’obtient donc pas par mining, mais par un système de consensus entre membres du réseau.

Le XRP consomme donc bien moins d’électricité, le rendant plus économe en énergie et donc pouvant se généraliser dans l’économie globale de façon viable et « scalable ».

Enfin, Ripple offrirait l’accès à une plateforme de paiement et de gestion de vos actifs digitaux, capable de traiter un volume de transactions bien plus conséquent que le Bitcoin. 

La force de RTXP (la plateforme de Ripple) réside dans le fait que les interactions entre utilisateurs sont sécurisées de façon automatique par le blockchain en établissant un protocole de confiance direct.

Si deux individus échangent pour la première fois, l’algorithme trace un chemin direct via les réseaux communs aux deux.

De plus, les transactions ne se limitent pas aux crypto monnaies mais incluent des actifs conventionnels. Ainsi Earthpay, un système de paiement international qu’utilisent entre autres Bank of America et HSBC, ont décidé de migrer vers la plateforme RTXP. 

La technologie à laquelle s’adosse le XRP est donc le principal facteur déterminant sa valorisation.

Le XRP connaitra une croissance soutenue et régulière durant les premières années suivant son lancement en 2011. Il atteindra ensuite son maximum historique de 3.84$ en 2018, avant de retomber en-dessous d’un dollar.

Son cours actuel est de 0.15$ et le token semble être la cible de spéculateurs à la baisse qui considèrent qu’il continuera sa descente vers 0.12-0.13$. Avec 100 milliards de XRP en circulation, la capitalisation de XRP est de 16 milliards de dollars, la troisième après Bitcoin et Ethereum.

En tant que token dépendant de la viabilité d’une offre en produits ou services (il s’agit en quelque sorte d’un utility token), l’évolution de son cours est déterminée avant tout par le degré de diffusion de la plateforme Ripple.

Après l’envolée de 2018, les marchés financiers réalisèrent que le concept Ripple avait encore beaucoup à prouver, tant au public qu’aux institutionnels. Il fait donc partie de ces tokens qui n’ont pas encore fait leurs preuves. 

En conclusion

Le XRP est certes adossé à une plateforme à fort potentiel, mais la réalisation effective du projet Ripple prend plus de temps de prévu.

LiteCoin

L’un des premiers altcoins à avoir été proposé au public après l’émergence du Bitcoin est le litecoin, lancé en 2011.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une version modifiée du bitcoin qui se présente à la fois comme plus économe que le bitcoin (temps de mining quatre fois moins long) mais également comme un bitcoin en argent.

L’analogie fait référence au rôle de l’argent face à l’or, le bitcoin étant la crypto « or ».

Ainsi, il existe exactement 4 fois plus de litecoin que de bitcoin (84 millions).

La technologie derrière le litecoin n’est pas pour autant bien différente de celle du bitcoin. La principale différence réside dans le volume des réserves de tokens et la durée de mining.

De plus, les promesses en termes d’économie ne semblent pas convaincantes puisque l’architecture litecoin demeure très gourmande en énergie.

Certains éléments IT nécessaires au mining du litecoin doivent être conçus sur mesure pour cet usage, augmentant également les investissements en infrastructure. 

Le litecoin est cependant une des principales crypto monnaies d’un point de vue financier.

Litecoin représente plus d’un pourcent du marché des cryptos, avec une capitalisation de plus de 2.3 milliards de dollars. Le cours actuel du litecoin se situe autour des 38$.

Le volume d’échange journalier est élevé, ce qui indique que le litecoin est une crypto relativement liquide. Il peut s’avérer être un candidat pour les traders à court terme, car sa volatilité implique des variations rapides et souvent imprévisibles du cours sur des durées courtes.

La volatilité du litecoin est également ce qui en fait un investissement risqué pour les traders. 

Pour ceux qui souhaitent investir sur le long terme, le litecoin demeure un des principaux joueurs sur le marché, avec près de 10 ans de circulation et un listage parmi les plus grandes cryptos.

Il fait partie des rares cryptos listées par Coinbase par exemple. Il est géré par une équipe sérieuse de développeurs expérimentés, et son créateur a décidé d’y consacrer tout son temps à titre professionnel.

Nous vous avons préparé un article sur les différentes stratégies d’investissement. 

Certains problèmes existent néanmoins.

Le fait notamment que son architecture IT complexe soit coûteuse pose des difficultés à augmenter la scalabilité du blockchain.

Bien que Litecoin permette d’effectuer jusqu’à 56 transactions par seconde (comparé au 7 par seconde du Bitcoin), il est porté pâle en comparaison de systèmes beaucoup plus performants comme Ripple. 

En conclusion

Litecoin remplit effectivement le rôle d’argent pour le bitcoin, considéré par les investisseurs comme l’étalon-or des crypto monnaie. Il dispose d’un volume de circulation 4 fois plus important que le bitcoin puisque le réseau permet de miner du litecoin en 2.5 minutes plutôt que 10. Les limites techniques limiteront le potentiel du litecoin dans le futur, surtout face à l’émergence des utility tokens et stablecoins. Il reste néanmoins un investissement envisageable et stable. 

Bittorrent

Bittorrent est la crypto monnaie lancée par la fondation Bittorrent, initiatrice de l’échange de fichiers en peer-to-peer à grande échelle. Bittorrent a en effet créé le protocole en question, avant de développer Utorrent, le principal client de transfert de fichiers en peer-to-peer.

En partenariat avec TRON, la fondation Bittorrent a lancé Bittorrent Coin avec le projet de créer l’économie digitale du peer-to-peer et de rémunérer les créateurs et distributeurs de contenu.

Nous allons nous pencher sur cette crypto monnaie qui se positionne délibérément avec un état d’esprit communautaire et open source propre au monde de la crypto. 

Le Bittorrent peut être considéré comme un utility token, vu qu’il s’adosse à un service centré autour d’un blockchain.

Les transactions effectuées utilisent le token en question, sa valeur est donc déterminée avant tout par le degré d’usage et par son taux de pénétration dans les circuits tant crypto que conventionnels.

Il existe 990 milliards de Bittorrent et le token n’est pas mining-based comme le bitcoin par exemple ; il est injecté dans le circuit par le simple acte de téléchargement (la dynamique « seed » and « peer » propre au peer-to-peer). 

Le Bittorrent s’échange actuellement autour des 0.00021$, ce qui lui donne une capitalisation financière de 46 millions de dollars.

Les volumes d’échange sont souvent au-dessus des 6 millions, ce qui offre des opportunités pour les traders actifs.

Cependant le très faible cours du Bittorrent signifie que ce type d’approche nécessite un investissement relatif massif, car les profits réels dépendront des volumes. 

Investir sur le long terme dans le bittorrent aurait plus de sens, car son succès dépendra de l’attrait du service auquel il est associé.

L’infrastructure Bittorrent est encore en développement et connait un déploiement progressif.

Le taux d’utilisation du Bittorrent est donc destiné à croître dans les prochaines années si le service en question trouve un marché captif.

Il est intéressant de noter que près de 70% du trafic internet est destiné à l’échange de fichiers en peer-to-peer. 

L’attrait du protocole Bittorrent réside également dans le fait que le système offre des possibilités d’extension assez nombreuses.

Avec le développement d’une communauté de développeurs qui exploitent l’accès en open source, le protocole deviendra porteur de nombreuses applications basées sur la technologie blockchain.

Le protocole pourrait bientôt servir pour partager des capacités analytiques, des données complexes et même pour effectuer des transactions financières. 

En conclusion

le Bittorrent s’adosse à une technologie innovante qui pourrait réellement modifier la façon dont s’organise la création de contenus sur Internet. On pourrait imaginer le token au centre d’un réseau de plateformes permettant de rémunérer les créateurs sur une base statistique documentée par le système blockchain. Le concept est donc porteur et les entités émettrices sont des pionniers dans les domaines de l’open source, du partage de fichiers et gestion de réseaux. Le BTT se prête donc plus aux investissements sur le long terme, sa valeur résidant dans son potentiel futur. 

Neo 

Le nom Neo désigne avant tout une plateforme de smart economy visant à introduire le blockchain dans la dénomination et gestion d’actifs digitaux. Le Neo coin est la crypto monnaie introduite par Neo afin de financer la plateforme et régler les frais de transaction.

La plateforme Neo se propose de révolutionner l’écosystème global en démocratisant le blockchain. Le pari de Neo est de pouvoir supporter plus de 10 000 transactions par seconde, ce qui pourrait convaincre les institutions financières à l’adopter et donc à le valider.

Quel est donc le potentiel de Neo et de son token ?

Il est intéressant de noter tout d’abord que Neo est le premier blockchain chinois, lancé en 2016 par Da Hongfei. Précédemment Antshares, le token présente toutes les caractéristiques que la vaste majorité des crypto monnaies ont.

Il se distingue néanmoins grâce aux avantages comparatifs qu’il a pu aligner et qui justifient son positionnement dans le top 10 des crypto monnaies à plus fort potentiel. 

Premièrement, le Neo ne se mine pas ; les développeurs injectent 15 millions de nouvelles unités chaque année.

Ensuite, le protocole Neo est beaucoup moins gourmand en énergie que les géants comme le bitcoin ou l’ethereum.

Cela permet à Neo de proposer une structure de frais beaucoup plus avantageuse pour les utilisateurs, très en-deçà de la moyenne des crypto monnaies.

Neo bénéficie également du soutien de grands groupes comme Microsoft ou Alibaba, ce qui signifie qu’il ne rencontrera pas de difficultés majeures pour trouver des financements externes.

Enfin, le protocole Neo est compatible avec la grande majorité des codes de programmation, ce qui amplifie son potentiel commercial car il pourra héberger quantités d’applications. 

Le Neo coin s’échange actuellement autour des 6-7$, avec une capitalisation financière de plus de 480 millions de dollars, ce qui en fait la 21ème crypto en termes de capitalisation.

D’un point de vue financier

La valeur du Neo sera fortement déterminée par le degré d’usage et de pénétration de la plateforme.

Il se prête donc davantage aux placements sur le long terme, mais la volatilité bien connue du marché offre des opportunités aux traders également. 

En conclusion

le Neo constitue une opportunité d’investissement intéressante compte-tenu du sérieux de la proposition de valeur de la plateforme Neo. L’aspect technique reste cependant à être validé par les marchés afin de réellement établir la valeur du token. Il demeure donc un investissement de long terme avant tout. 

Basic Attention Token (BAT)

Le Basic Attention Token est certainement l’un des utility tokens les plus prometteurs.

Créé par le co-fondateur de Java Script, de Mozilla et Firefox, il se propose de révolutionner l’écosystème publicitaire en ligne en éliminant là aussi les intermédiaires entre producteurs de données (utilisateurs) et ceux qui les exploitent (publicitaires).

Grâce à une infrastructure articulée autour du blockchain, le Basic Attention Token sert de monnaie pour rémunérer éditeurs, créateurs de contenu, publicitaires et utilisateurs. Quel est donc le potentiel de ce token ?

Il faut tout d’abord comprendre la technologie derrière le Basic Attention Token.

Ce dernier est adossé au navigateur internet Brave. Le BAT se retrouve au centre d’une révolution de la publicité en ligne.

Utilisant le blockchain, le système permet de recueillir de façon totalement anonyme les données de navigation des utilisateurs de Brave afin de les fournir en temps réel aux publicitaires et entreprises.

Les utilisateurs de Brave sont rémunérés pour leurs données en BAT. Les données en question servent à proposer aux utilisateurs des publicités extrêmement ciblées.

Les annonceurs quant à eux bénéficient d’un accès aux informations direct. 

Le Basic Attention Token se structure autour du réseau Ethereum. Le blockchain version Ethereum permet donc de lier Brave aux annonceurs.

Brave stocke les données utilisateurs directement sur leurs ordinateurs ; leurs données sont donc offline et donc peu susceptibles aux intrusions et à la commercialisation en aval.

La relation entre chaque utilisateur et les serveurs Brave s’effectue selon un protocole de confiance propre au blockchain. 

Le Basic Attention Token s’échange actuellement des 0.12-0.13$. Il y a 1.4 milliards de BAT en circulation, ce qui lui donne une capitalisation de plus de 198 millions de dollars.

Nombre d’analystes estiment que le cours s’envolera dans le moyen terme car l’on se rapproche de la limite d’un 1.5 milliards de BAT disponibles.

De plus, le business model derrière le Basic Attention Token est sérieux, innovant et une véritable proposition de valeur pour tous les acteurs impliqués.

Les investisseurs attendent donc des preuves tangibles de la faisabilité technique et de la gestion du volume de données.

En tant qu’utility token, la valeur du Basic Attention Token est donc principalement déterminée par la diffusion de Brave et de la croissance du nombre d’acteurs impliqués.

Il s’agit donc avant tout d’un token sur lequel investir sur le long terme en espérant que ce que la fondation BAT propose se généralise.

Le BAT permet néanmoins aux traders de jouer sur le court terme car il demeure volatile et surtout susceptible aux évolutions de la confrontation avec les géants de la publicité en ligne, Google et Facebook.

Ainsi les initiatives des deux joueurs sont intégrées à la valorisation du Basic Attention Token puisqu’elles peuvent faciliter ou compliquer le déploiement du BAT. 

En conclusion

le Basic Attention Token est l’une des crypto monnaies avec le plus de potentiel de croissance et de disruption. L’équipe derrière est sérieuse, engagée et a fait ses preuves (Java Script, Mozilla). Le business model est réellement porteur de valeur. 


livre-ecover-3D-sortir-gagnant-de-la-crise-actuelle

Découvrez tout de suite le système qui explique : 

 

- 214 opportunités qui vous permettent de devenir plus riche dès ce mois-ci (preuve à l'appui)

- Comment économiser entre 100 et 500€ PAR MOIS sur vos factures du quotidien !

 - La meilleure manière de gagner avec le bitcoin et autres crypto-monnaies (en toute sécurité !)
- Comment gagner jusqu'à 10 000€ / mois avec un business qui va exploser en 2018
(les meilleures places sont à prendre maintenant)